Le CERN prépare son avenir

Hubert Curien élu président du Conseil du CERN

Le Conseil du CERN, au sein duquel les représentants des 17 Etats membres de l'Organisation* fixent les programmes scientifiques et les ressources financières du CERN, a tenu sa 97e session le 25 juin sous la présidence de sir William Mitchell (Royaume-Uni).

Les délégués au Conseil ont élu Hubert Curien, encore récemment ministre français de la recherche, président du Conseil du CERN pour une période initiale d'une année à compter du 1er janvier 1994. Il succédera à sir William Mitchell qui aura occupé cette fonction pendant trois ans. M. Curien, physicien lui-même, a été professeur à l'Université et à l'Ecole normale supérieure de Paris et ministre chargé de la recherche en France à deux reprises, de 1984 à 1986 puis de 1988 à 1993. Il a effectué de fréquentes visites au CERN et a manifesté un intérêt soutenu pour les buts scientifiques du Laboratoire. Hubert Curien a également apporté une importante contribution à d'autres organisations scientifiques européennes: il a en effet été président des Conseils de l'Agence spatiale européenne (ESA), de la Fondation européenne de la science et d'EUREKA (voir curriculum vitae joint en annexe).

Acceptant son élection comme un grand honneur, Hubert Curien a exprimé sa profonde confiance dans le CERN qu'il considère comme la référence pour les organisations scientifiques européennes et souligné que le Laboratoire a obtenu des résultats scientifiques majeurs et fait preuve de beaucoup de sagesse et de discernement dans ses investissements et dans le choix de son personnel.

Adhésion de la République tchèque et de la République slovaque

L'ancienne République fédérative tchèque et slovaque, qui comptait parmi les Etats membres du CERN depuis le 1er janvier 1992, a cessé d'exister le 31 décembre 1992. A la suite de leurs demandes d'adhésion, les deux nouveaux Etats, la République tchèque et la République slovaque, ont été admis à l'unanimité des délégués au Conseil en qualité d'Etats membres du CERN à compter du 1er juillet 1993.

Toute l'assemblée s'est levée pour applaudir les deux nouvelles délégations alors qu'elles prenaient place dans la salle du Conseil. La délégation tchèque était conduite par M. Vratislav Ludvik, vice-ministre de l'industrie et du commerce et la délégation slovaque par M. Jan Kubis, ambassadeur auprès des Nations Unies et d'autres organisations internationales à Genève. Les représentants des nouveaux Etats membres ont été chaleureusement accueillis par le Président du Conseil et le Directeur général et ces paroles de bienvenue ont été reprises dans les déclarations de plusieurs délégations.

Le projet LHC sera présenté au Conseil en décembre

Le professeur Carlo Rubbia, Directeur général du CERN, a présenté les activités scientifiques et les estimations budgétaires prévues pour les années 1994 -1997. Le Conseil a approuvé à titre d'estimation ferme le montant de 921,4 MCHF comme base du budget de 1994; la planification pour les années suivantes dépendra de la stratégie qui sera décidée pour le futur accélérateur du CERN, le grand collisionneur de hadrons (LHC).

Le projet LHC sera présenté conjointement par le professeur Rubbia et son successeur, le professeur Christopher Llewellyn Smith lors d'une séance spéciale pendant la session de décembre du Conseil. Un document d'ensemble qui devra être étudié par les Etats membres donnera tous les détails sur la conception, l'estimation du cožt et le calendrier de construction de la machine et de ses détecteurs, ainsi que sur les orientations stratégiques à long terme selon lesquelles ce projet sera intégré dans la politique globale du CERN, avec une évaluation complète de son incidence sur les programmes du Laboratoire.

Renforcement de la coopération avec les Communautés européennes et avec la Russie dans le domaine de la recherche et du développement scientifiques

Le Directeur général a informé le Comité du Conseil de l'évolution récente dans le domaine de la coopération scientifique du CERN:

  • à la suite de la décision du Conseil des ministres des Communautés européennes de favoriser une synergie paneuropéenne dans le domaine de la recherche et du développement technologique, la Communauté a entamé des discussions avec le CERN et d'autres organisations scientifiques européennes en vue de la conclusion avec elles d'accords cadres de coopération. Le Directeur général a rendu compte des premières discussions bilatérales à ce sujet entre les CE et le CERN et le Comité du Conseil l'a mandaté pour négocier la conclusion d'un accord de coopération EC - CERN visant à consolider les relations existantes mutuellement profitables et à établir des projets conjoints bien intégrés;
  • dans son rapport, le Président du Conseil a traité de l'avenir de la coopération scientifique et technique avec la Fédération de Russie. Le Gouvernement de cette dernière manifeste un vif intérêt pour la poursuite et le renforcement de la coopération de longue date avec le CERN dans le domaine de la physique des hautes énergies. Une mise à jour de l'accord existant est jugée nécessaire et le Directeur général est mandaté pour conduire les négociations à cet effet.

Le représentant spécial de M. B. Saltykov, ministre de la science de la Fédération de Russie, le professeur A. Skrinsky, a confirmé devant le Conseil les intentions de son Gouvernement à cet égard, en déclarant:

"Le nouvel accord de coopération entre le CERN et la Russie, actuellement en préparation, est prévu pour une durée de trois ans qui devraient constituer une période de transition raisonnable pendant laquelle nos relations de longue date pourront continuer à se développer, l'objectif final étant l'adhésion de la Fédération de Russie au CERN en tant que membre de plein exercice." Au sujet du LHC, il a ajouté:

"Les instituts de recherche russes, aidés par les secteurs de grande classe de notre industrie, ont la ferme intention d'apporter une importante contribution à la construction et à l'utilisation de cette nouvelle installation."

Elections

M. Jan Bezemer (Pays-Bas) a été élu vice-président du Conseil pour une période d'une année.

Le Directeur général désigné forme son équipe pour 1994

Le Président du Conseil a présenté la nouvelle structure directoriale de l'Organisation qui entrera en fonctions le 1er janvier 1994, date à laquelle le professeur Llewellyn Smith, Directeur général désigné, entamera son mandat de cinq ans.

Directeurs

  • M. Helmut Weber restera Directeur de l'Administration pour une année.
  • M. Pierre Darriulat et le professeur Walter Hoogland resteront Directeurs de la recherche jusqu'au 30 juin 1994, date à laquelle le professeur Lorenzo Foa leur succèdera en tant que Directeur de la recherche pour trois ans.
  • M. Horst Wenninger a été nommé Directeur de la recherche et Directeur technique pour trois ans à compter du 1er janvier 1994.
  • M. Kurt HŸbner a été nommé Directeur des accélérateurs pour trois ans à compter du 1er janvier 1994.
  • M. Lyndon Evans a été nommé Directeur associé pour les futurs accélérateurs pour trois ans à compter du 1er janvier 1994.

Chefs de division:

M. Daniel Simon et M. Karl-Heinz Kissler ont été nommés respectivement chef de la division Synchrotron à protons (PS) et chef de la division SPS/LEP (SL) à compter du 1er janvier 1994. (Les curriculums vitae sont disponible au Bureau de presse du CERN).

Note(s)

1. CERN, the European Laboratory for Particle Physics, has its headquarters in Geneva. At present, its Member States are Austria, Belgium, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Italy, Netherlands, Norway, Poland, Portugal, Spain, Sweden, Switzerland and the United Kingdom. Israel, the Russian Federation, Turkey, Yugoslavia (status suspended after UN embargo, June 1992), the European Commission and Unesco have observer status.

You are here