Cent unième session du Conseil du CERN

Le Conseil du CERN1, au sein duquel les représentants des 19 Etats membres de l'Organisation décident des programmes scientifiques et des ressources financières, a tenu sa cent unième session le 16 décembre sous la présidence du professeur Hubert Curien (F).

Rapport du Directeur général Le Directeur général, le professeur Chris Llewellyn Smith, a indiqué que le CERN a célébré son quarantième anniversaire avec d'excellents résultats de physique sur tous les fronts. Les travaux sur le LHC ont été dominés par l'essai magnifiquement réussi, au début de décembre, d'une chaîne d'aimants supraconducteurs entièrement connectés (voir communiqué de presse PR 15-94), avant le point d'orgue de l'approbation du projet par le Conseil du CERN lors de la séance de clôture historique de la centième session.

Le générateur d'isotopes ISOLDE a permis de réaliser des progrès marquants dans des domaines aussi différents que la production d'isotopes destinés à des études en vue d'une amélioration du contrôle des doses pour la thérapie palliative du cancer des os et une meilleure connaissance, fondée sur des techniques laser, de la gestation des éléments lourds au moment du Big Bang et des "fours" stellaires tels que les supernovae.

Plusieurs groupes d'expérimentateurs utilisant l'anneau à antiprotons de basse énergie (LEAR), alimenté par le synchrotron à protons PS âgé de 35 ans, explorent les symétries fondamentales de la nature. La conservation de la charge, de la parité et du temps (CPT) a été mesurée avec une précision de 10-9 par comparaison de la masse du proton et de l'antiproton et le mécanisme de la violation de CP est étudié en détail. Plusieurs autres expériences ont observé de possibles "boules de glu", gouttes riches en gluons de matière dépourvue de quark. Au SPS, le tout premier faisceau de plomb de haute énergie, produit dans un nouvel injecteur construit en collaboration avec plusieurs laboratoires européens et inauguré le 12 décembre, a été lancé sur des cibles de plomb, ce qui a engendré des événements spectaculaires présentant beaucoup plus de 500 fragments de collision.

Les résultats provenant de "l'amplificateur d'énergie" de l'ancien Directeur général du CERN, Carlo Rubbia, sont en bon accord avec les simulations informatiques de la fission nucléaire contrôlable en régime sous-critique. Les principes scientifiques sont maintenant pleinement compris et la voie est ouverte à l'élaboration d'applications pratiques.

La nouvelle ligne de faisceaux de neutrinos a été mise en service cette année et les expériences CHORUS et NOMAD examinent si les neutrinos ont une masse non nulle, ce qui aurait d'importantes incidences en cosmologie et en astrophysique. La Collaboration muon et spin (SMC) se penche sur un autre mystère, à savoir que le spin des trois quarks contenus dans un proton n'intervient que pour un tiers environ dans le spin total de la particule.

Les données de haute précision sur le Z0 affluant des expériences avec le grand collisionneur électron positon (LEP) circonscrivent les masses du quark t fugace et du boson de Higgs dans une gamme d'énergie de plus en plus étroite. De fait, les résultats des recherches sur le quark t publiés par le Laboratoire Fermi plus tôt dans l'année concordaient de façon extraordinaire avec les prédictions du CERN. Une luminosité record au LEP1 et la promesse de valeurs plus élevées encore avec la mise en oeuvre d'une nouvelle technique de collision de trains de paquets de particules laissent bien augurer du LEP2, de même que le fonctionnement satisfaisant des cavités accélératrices supraconductrices nécessaires pour doubler l'énergie du LEP jusqu'à 90 GeV par faisceau.

Pour terminer, démonstration en grandeur nature et en temps réel à l'appui, le Directeur général a rendu hommage aux membres du personnel du CERN inventeurs du World Wide Web (WWW) un système d'accès aux données sur réseau qui a mis plus de 50 millions de documents à la portée de millions d'utilisateurs quotidiens par un simple maniement de la souris. Créé pour répondre au besoin des physiciens de communiquer rapidement et facilement où qu'ils se trouvent, le WWW est une retombée directe et immédiate de la physique des hautes énergies qui profite énormément à la société tout entière.

Résolution concernant les contributions respectives de la Hongrie, de la Pologne, de la République slovaque et de la République tchèque A l'époque de leur adhésion au CERN, la Hongrie, la Pologne, la République slovaque et la République tchèque s'étaient vu accorder par le Conseil le bénéfice de dispositions transitoires comprenant en particulier une contribution annuelle réduite au budget du CERN. Il avait aussi été décidé d'examiner dans le courant de 1994 le taux exact d'augmentation des contributions de chaque pays. Le Conseil a décidé que, pour chacun de ces pays, le taux de base de 40% devrait être atteint en 1998 et que chacune des dispositions transitoires devrait prendre fin en l'an 2002, le taux de 100% des contributions étant alors atteint.

Budget pour 1995

Le budget de 918,7 MCHF (aux prix de 1994), proposé par la Direction pour l'Organisation, a été approuvé par le Conseil qui a aussi voté un indice de variation des coûts nul.

Elections

Le professeur Hubert Curien (F) a été réélu Président du Conseil pour une année.

M. Paul Levaux (B) a été élu Vice-président du Conseil pour une année.

M. Gigliarelli Fiumi (I) a été élu Président du Comité des finances pour une année.

M. Günter E. Wolf, DESY, Hambourg (D) a été réélu Président du Comité des directives scientifiques (SPC) pour une année.

Le professeur Jacques Lefrançois, du Laboratoire de l'accélérateur linéaire d'Orsay (F), a été élu membre du Comité des directives scientifiques pour trois ans à compter du 1er janvier 1995.

M. Willem C. Middelkoop (NL) a été réélu Vice-président du Conseil d'administration de la Caisse de pensions pour une année.

Nominations de personnel supérieur

Directoire M. Lyndon Evans (GB) a été nommé membre du Directoire en qualité de chef du projet LHC. M. Maurice Robin (F) a été nommé membre du Directoire en qualité de chef de l'Administration pour trois ans à compter du 1er janvier 1995.

Liste des chefs de division du CERN au 1er janvier 1995 Etudes théoriques (TH) : G. Veneziano (I) Expériences de physique des particules (PPE) : G. Goggi (I) Electronique et informatique pour la physique (ECP) : M. Turala (P) Informatique et réseaux (CN) : D. Williams (GB) Technologies mécaniques (MT) : G. Bachy (F) Synchrotron à protons (PS) : D. Simon (F) SPS + LEP (SL) : K. Kissler (D) Technologies des accélérateurs (AT) : J-P. Gourber (F) Support technique (ST) : F. Ferger (D) Support administratif (AS) : J. Ferguson (GB) Personnel (PE) : W. Middelkoop (NL) Finances (FI) : A. Naudi (CH/GB) Commission de l'inspection technique et de la sécurité (TIS) : B. de Raad (NL)

Note(s)

1. Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la République slovaque, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, la Turquie, la Yougoslavie (le statut d'observateur est suspendu après l'embargo de l'ONU, juin 1992), la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here