Shimon Pérès visite le CERN

Shimon Pérès, le ministre des affaires étrangères d'Israël, a effectué une visite officielle au CERN1 le 26 janvier. Accompagné de l'ambassadeur d'Israël auprès des organisations internationales à Genève, Yosef Lamdan, il a été reçu par le Directeur général du CERN, le professeur Christopher Llewellyn Smith. La visite a eu lieu sur le site de l'expérience géante OPAL avec le grand collisionneur électron-positon (LEP), à laquelle participent largement des physiciens israéliens. Shimon Pérès a visité l'expérience ainsi que le tunnel de l'accélérateur, sous la conduite de scientifiques israéliens. Cette visite a été suivie par une rencontre avec le précédent Directeur général du CERN, le professeur Carlo Rubbia, au cours de laquelle a été examinée une éventuelle application de sa recherche sur un amplificateur d'énergie qui pourrait contribuer à satisfaire les besoins en eau désalinisée au Moyen Orient.

Israel jouit du statut d'observateur au CERN depuis la signature d'un protocole entre le Gouvernement israélien et le CERN en août 1991. Ce protocole définit aussi le cadre des contributions financières d'Israël au Laboratoire. Au cours de la réunion entre le ministre israélien des affaires étrangères et le Directeur général, la prorogation de cet accord pour cinq années supplémentaires a été discutée. Cette extension revêt une importance particulière compte tenu de la récente approbation du grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN, les chercheurs israéliens souhaitant participer activement au programme scientifique avec ce nouvel accélérateur.

Des scientifiques israéliens participent à la vie scientifique du CERN depuis la création de l'Organisation. La construction au CERN de l'accélérateur LEP, la plus grande machine du monde avec son tunnel de 27km foré à 100 m sous terre, s'est traduite par une augmentation notable de la participation scientifique israélienne aux recherches menées au CERN. Pour l'expérience OPAL, des groupes israéliens ont développé une nouvelle technique de détection de rayonnements, faisant appel à la plus mince chambre à fils du monde, qui a depuis lors été produite en série par l'industrie. Des scientifiques israéliens ont collaboré aux mesures de précision effectuées dans le cadre des expériences avec le LEP. Ces résultats ont permis d'élargir nos connaissances sur l'origine de l'Univers et, en particulier sur le nombre de constituants de base de la matière et sur l'unification des forces fondamentales.

Note(s)

1. Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la République slovaque, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, la Turquie, la Yougoslavie (le statut d'observateur est suspendu après l'embargo de l'ONU, juin 1992), la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here