La France au CERN

Du 4 au 6 avril, quarante-six firmes françaises participent à une exposition industrielle où elles présentent le dernier cri de leur technologie dans des domaines qui intéressent directement les chercheurs, ingénieurs et techniciens du Laboratoire Européen de Physique des Particules, CERN1. Cette manifestation est organisée par le Comité Français des Manifestations Economiques à l'Etranger. La Direction générale du CERN sera représentée, lors d¹une visite officielle des stands, par Hubert Curien, Président du Conseil du CERN, Maurice Robin, Directeur de l¹Administration du CERN et Horst Wenninger, Directeur de la Recherche et Directeur Technique du CERN.

Le CERN accueille plusieurs fois par an dans ses locaux des expositions organisées par l'un de ses pays membres. Aujourd'hui, c'est au tour de la France de faire connaître -comme elle l'a déjà fait en 1983, 1986 et 1993- ses entreprises, ses produits et le savoir-faire industriel français dans des domaines variés tels que les contrôles et essais, les mesures, la détection et la régulation, la mécanique, le vide, le froid, la supraconductivité, les matériels électriques et électroniques. Ces thèmes sont aussi ceux de la vingtaine de conférences qui seront données durant l'exposition.

Parmi ces entreprises, beaucoup ont activement participé à la première phase de construction du LEP (le grand collisionneur électron-positron) et continuent à apporter leur compétence dans les développements qui vont aboutir au doublement de l'énergie de cette machine.

Aujourd'hui, le CERN prépare activement un nouveau projet de grande envergure, le LHC (Large Hadron Collider - grand collisionneur de protons) qui mobilise une importante communauté scientifique. De nombreux physiciens français sont impliqués dans ce projet dont la construction a été approuvée le 16 décembre dernier par le Conseil du CERN. La participation de nombreuses entreprises françaises à l'exposition du CERN montre leur volonté de coopérer à ce projet qui fait appel aux technologies les plus avancées et qui permettra aux scientifiques européens de continuer à jouer un rôle de premier plan dans la recherche sur la structure ultime de la matière.

En raison du haut degré d'élaboration exigé par le CERN, les fournisseurs profitent de sa réputation : le CERN devient dès lors une référence pour des produits de haute technologie européens et internationaux.

LISTE DES EXPOSANTS

  • Adareg
  • L¹Air Liquide
  • Alcatel Cit
  • Atos S.A.
  • Aubert & Duval
  • Axon'Câble S.A.
  • S.a.d.i.s. Bruker Spectrospin
  • Calorstat Industries S.A.
  • Carbone Lorraine / Céfilac Etanchéité
  • Crismatec
  • Cryomat s.a.r.l.
  • Dassault Electronique
  • Desmarquest (Céramiques Techniques...)
  • Etoile International
  • Eurotherm Automation
  • Fogale Nanotech
  • Fci, Framatome Connectors France
  • Gf Garçonnet
  • Gec Alsthom Electromécanique
  • Gec Alsthom Intermagnetics
  • Jehier
  • Jeumont Industrie
  • Merlin Gérin (Groupe Schneider)
  • Méta.Céram-Quartex
  • Micro-Contrôle S.A.
  • Oldham France S.A.
  • Parker Hannifin Rak S.A.
  • R.C.I. (Rapid Circuit Imprimé)
  • Sagem
  • Scaime
  • Groupe Schneider
  • Sdms
  • Séfélec
  • S.E.I.V. Ile-de-France
  • Sicn
  • Sigmaphi S.A.
  • Snam (Synd. Nat. des Articles Métalliques)
  • Stäubli France
  • S.T.O.P.
  • Syndicat d¹Activités du Pays de Gex
  • Télémécanique (Groupe Schneider)
  • Telmat
  • Thermo-Est
  • Thévenet + Clerjournie
  • Thomson-Csf
  • Vermétal

EXPOSITION ORGANISEE PAR : Comité Français des Manifestations Economiques à l'Etranger 10, avenue d'Iéna F - 75783 PARIS CEDEX 16 Tel. (33.1) 40 73 30 00 Fax (33.1) 40 73 39 69

Information : M. Diraison, CERN, Tel. (41 22) 767 4585

Note(s)

1. Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la République slovaque, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, la Turquie, la Yougoslavie (le statut d'observateur est suspendu après l'embargo de l'ONU, juin 1992), la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here