Bienvenue au CERN !

Le CERN1, le Laboratoire où le World-Wide Web a été inventé, a réinventé son site Web public. Pour découvrir le nouveau visage du CERN, le sésame est http://www.cern.ch/Public . Les nouvelles pages Web du CERN sont conçues pour donner aux visiteurs un aperçu informatif du monde fascinant de la physique des particules. Vous qui ne pouvez interrompre qu'un bref instant votre promenade dans le Web, la page "Le CERN en deux minutes" est faite pour vous. Si vous disposez de plus de temps, feuilletez à loisir les pages décrivant tous les aspects du CERN et de ses activités ­ de la physique la plus ésotérique aux applications médicales et au World-Wide Web lui-même. Vous y trouverez aussi une introduction du Directeur général, un récit de la naissance du Web et des informations de dernière minute sur les travaux en cours au Laboratoire. Les plus intrépides pourront s'aventurer dans les pages consacrées spécialement aux expériences de physique.

Le World-Wide Web, inventé au CERN en 1989 par le scientifique britannique Tim Berners-Lee, est rapidement devenu un outil de communication usuel entre les physiciens du monde entier. Le CERN a immédiatement compris l'intérêt du Web et, conformément à la politique du Laboratoire, donné gratuitement accès aux résultats des travaux et invité tous les intéressés à les poursuivre. Des informaticiens de plus en plus nombreux commencèrent à travailler sur le Web qui ne tarda guère à élargir le cercle de ses utilisateurs au-delà du milieu scientifique. Le moment décisif fut le lancement, en 1993, par le Centre national des Etats-Unis d'Amérique pour les applications des superordinateurs des programmes de navigation Mosaic qui ouvrirent les portes du Web à tous les possesseurs d'un ordinateur Unix, Macintosh ou PC. Peu d'innovations ont exercé sur la culture mondiale une influence aussi forte et immédiate. Les rênes du Web ont été transmises en 1994 au Groupement World-Wide Web créé à cet effet par le CERN, l'INRIA (France) et l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT) et dirigé par Berners-Lee. Depuis lors, le CERN a pu s'attacher au développement du Web pour ses besoins quotidiens. Ceux qui sillonneront le site Web des utilisateurs du CERN pourront se faire une petite idée du chemin parcouru mais c'est une promenade colorée, divertissante et instructive à travers le plus grand laboratoire mondial de recherche en physique des particules qui attend la majorité des visiteurs.

Note(s)

1. Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la République slovaque, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here