Le professeur Llewellyn Smith achève son mandat de Directeur général

Le Conseil du CERN1, au sein duquel les représentants des 19 Etats membres de l'Organisation décident des programmes scientifiques et des ressources financières, a tenu sa 111e session le 11 décembre sous la présidence de M. Hans C. Eschelbacher (Allemagne).

Fin du mandat du Directeur général

Des orateurs représentant la communauté mondiale des physiciens des particules ont rendu hommage aux remarquables réalisations du professeur Christopher Llewellyn Smith durant son mandat de cinq ans en tant que Directeur général du CERN. L'importance de ces réalisations ne saurait être surestimée. L'approbation de la construction du grand collisionneur de hadrons (LHC) en 1994 et, par la suite, la décision prise en 1996 de construire l'accélérateur en une seule étape, dans une conjoncture économique très difficile, doivent beaucoup à l'ascendant et à la ténacité du Directeur général. La décision d'entreprendre la réalisation du projet LHC a jeté les bases du rôle mondial du CERN en physique des particules à la frontière des hautes énergies pour les vingt-cinq prochaines années. Les orateurs ont aussi attiré l'attention sur les éminentes qualités diplomatiques du professeur Llewellyn Smith qui ont été déterminantes pour l'heureuse issue des négociations en vue d'obtenir des contributions d'Etats non-membres (Canada, Etats-Unis d'Amérique, Inde, Israël, Japon et Russie) à la construction de l'accélérateur. Le LHC a créé un précédent pour de futurs grands projets scientifiques internationaux.

Le professeur Llewellyn Smith a uvré avec succès à la motivation du personnel du Laboratoire dans un contexte de réduction des budgets et des effectifs. En créant le Forum tripartite sur les conditions d'emploi (TREF), le Directeur général a instauré les modalités d'un dialogue entre le personnel, la Direction et le Conseil du CERN. Les résultats ont été très positifs ­ la meilleure illustration étant l'accueil réservé par le personnel au programme novateur de recrutement financé par un congé épargné (RSL) qui prévoit l'échange d'un pourcentage du salaire contre des congés supplémentaires, étant entendu que les économies réalisées seront utilisées pour le recrutement de jeunes membres du personnel. En 1998, 36 nouveaux postes ont été ouverts grâce au RSL.

Les remarquables qualités diplomatiques de Chris Llewellyn Smith, jointes à son prestige international de scientifique possédant une connaissance approfondie de la physique a cimenté la position du CERN en tant que laboratoire de recherche de premier plan dans le monde.

La science au CERN en 1998

Dans son rapport au Conseil, le Directeur général a mis en relief les réalisations substantielles et les remarquables résultats de l'année 1998 dans l'ensemble du programme de recherche du CERN. Chaque machine du réseau des accélérateurs du CERN a battu de nouveaux records de performance!

Aux basses énergies, le séparateur d'isotopes en ligne, ISOLDE, qui n'a pas d'équivalent, continue de produire des résultats pointus pour toute une gamme de noyaux. Malgré la fermeture de l'anneau d'antiprotons de basse énergie, LEAR, à la fin de 1996, les données accumulées continuent de porter leurs fruits. Un fait marquant est la nouvelle preuve directe, apportée par l'expérience CPLEAR, de la violation ténue de la symétrie d'écoulement du temps dans les désintégrations de kaons neutres (voir communiqué de presse PR 06.98). Le nouveau décélérateur d'antiprotons (AD) du CERN a fonctionné avec des protons pour la première fois en 1998 et la première exploitation avec des antiprotons est prévue pour 1999.

La physique des neutrinos a connu en 1998 une nouvelle année marquante avec un nombre record de protons pour la production de neutrinos. Bien que les grandes expériences NOMAD et CHORUS n'aient fourni aucune preuve des oscillations des neutrinos, les valeurs de masse ainsi exclues ont d'importantes conséquences en physique des particules et en cosmologie.

Un nouveau record de production d'ions plomb de haute énergie a été établi au supersynchrotron à protons SPS. L'objectif final est la découverte du "plasma quark-gluon" qui se forme quand des noyaux fusionnent en une "soupe" de quarks uniforme. Au cours de l'année, plusieurs expériences ont annoncé avoir recueilli d'intéressantes indications d'un nouveau comportement. Le fleuron des machines du CERN, le grand collisionneur électron-positon, LEP, établissant plusieurs records, a produit en 1998 30% de collisions électron-positon de plus que prévu, à une énergie de 94,5 GeV par faisceau. La cohérence des résultats de physique accumulés montre que le LEP a déjà atteint la région d'énergie où la probabilité de la présence de la particule Higgs, recherchée depuis longtemps, est la plus élevée. Des recherches directes au LEP ont maintenant définitivement exclu la présence du Higgs dans la moitié de cette région. Avec une énergie de 97 GeV et plus prévue pour l'année prochaine, le LEP est prêt à poursuivre la quête du Higgs et de nouveaux états "supersymétriques" durant ses deux dernières années d'exploitation.

En ce qui concerne l'avenir immédiat, la construction du collisionneur de protons LHC, dont le démarrage est prévu en 2005, se déroule conformément au calendrier et dans les limites budgétaires. Les travaux de construction des nouvelles zones d'expérimentation ont commencé et les premiers puits pour les tunnels de transfert sont en cours de percement. Pour l'avenir plus lointain, le projet novateur de collisionneur linéaire du CERN (CLIC) a montré son intérêt et ouvre une nouvelle voie vers des collisions électron-positon de plus haute énergie.

Elections

M. Hans C. Eschelbacher (Allemagne) a été réélu Président du Conseil du CERN pour une année à compter du 1er janvier 1999.

Le professeur Fernando Aldana (Espagne) a été réélu Vice-Président du Conseil pour une année à compter du 1er janvier 1999.

M. Fernando Bello (Portugal) a été reconduit à la présidence du Comité des finances pour une année à compter du 1er janvier 1999.

M. Leif Westgaard (Norvège) a été réélu Vice-Président du Comité des finances pour une année à compter du 1er janvier 1999.

G.E Kalmus (Laboratoire Rutherford Appleton, Royaume-Uni) a été nommé Président du Comité des directives scientifiques pour une année à compter du 1er janvier 1999.

D.Trines (DESY, Allemagne), S. Ozaki (BNL, Etats-Unis d'Amérique), A. Golutvin (ITEP, Russie) et J.Feltesse (CEA, France) ont été élus membres du Comité des directives scientifiques pour trois ans à compter du 1er janvier 1999.

Nominations de personnel supérieur

M. J. Van der Boon a été nommé chef de la Division du personnel pour une période de trois ans à compter du 1er avril 1999. Il était précédemment chef du personnel de l'Organisation pour la recherche scientifique des Pays-Bas (NWO), à La Haye. M. W. Blair assurera l'interim du 1er janvier 1999 au 31 mars 1999.

Personnel supérieur du CERN au 1er janvier 1999

Directeurs

  • Directeur des programmes des collisionneurs:  
    R. Cashmore (GB)
  • Directeur des programmes avec cibles fixes
    et des programmes futurs :
    C. Détraz (FR)
  • Chef du projet LHC:
    L. Evans (GB)
  • Directeur des accélérateurs :
    K. Hübner (AT)
  • Directeur technique :
    J. May (DE)
  • Directeur de l'Administration :
    M. Robin (FR)
  • Directeur du transfert de technologie et du calcul scientifique (jusqu'en mai 1999)*:
    H. Wenninger (DE)

*M. Hans F. Hoffmann (DE) a été nommé Directeur du transfert de technologie et du calcul scientifique du 1er juin 1999 au 31 décembre 2001.

Chefs de division

  • Support administratif (AS) :br />
    J. Ferguson (GB)
  • Technologie de l'information (IT) :
    M. Delfino (ES)
  • Soutien en ingénierie et Technologies (EST) :
    D. Güsewell (DE)
  • Finances (FI) :
    A. Naudi (CH/GB)
  • Grand collisionneur de hadron (LHC) :
    Ph. Lebrun (FR)
  • Physique expérimentale (EP) :
    G. Goggi (IT)
  • Personnel (PE)
    jusqu'au 31 mars : W. Blair (GB)
     
    à compter du 1er avril : J.Van der Boon (NL)
  • Synchrotron à protons (PS) :
    D. Simon (FR)
  • SPS + LEP (SL) :
    K. Kissler (DE)
  • Approvisionnements et logistique (SPL) :
    R. Perin (IT)
  • Commission de l'inspection technique et de la sécurité (TIS): 
    H. Schönbacher (AT)
  • Support technique (ST) :
    A. Scaramelli (IT)
  • Théorie (TH) :
    A. De Rújula (ES)

Le CERN a inventé le World Wide Web et des informations supplémentaires sur le LHC sont disponibles à l'adresse: http://www.cern.ch/Public Des photographies peuvent être téléchargées et les communiqués de presse antérieurs consultés depuis: http://www.cern.ch/Press

Note(s)

1. CERN, the European Laboratory for Particle Physics, has its headquarters in Geneva. At present, its Member States are Austria, Belgium, the Czech Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Italy, Netherlands, Norway, Poland, Portugal, Slovakia, Spain, Sweden, Switzerland and the United Kingdom. Israel, Japan, the Russian Federation,the United States of America, Turkey, the European Commission and Unesco have observer status.

You are here