L'industrie allemande relève le défi du LHC

La septième exposition technologique "L'Allemagne au CERN 1998", qui se tient actuellement du 1er au 3 décembre dans le bâtiment principal de l'Organisation, offre une occasion d'étendre et d'approfondir la collaboration qui existe de longue date entre l'industrie allemande et le CERN* . Cette collaboration permet à la communauté scientifique d'effectuer des expériences d'un niveau technique toujours plus élevé et à l'industrie d'accéder aux savoir-faire les plus récents et à une technologie d'avant-garde. Ces développements en commun entre le CERN et l'industrie préparent la voie à d'autres innovations technologiques.

L'exposition a été inaugurée ce jour par le Directeur général du CERN, le professeur Chris Llewellyn Smith et le Ministerialdirigent Hans C. Eschelbacher du ministère fédéral allemand de l'éducation et de la recherche (BMBF), qui ont accueilli les exposants. Dans son discours inaugurant "L'Allemagne au CERN 1998", le Ministerialdirigent Hans C. Eschelbacher a déclaré: "L'exposition industrielle allemande est un excellent lieu de rencontres qui permet d'intensifier la très ancienne coopération entre l'Allemagne et le CERN." Le professeur Chris Llewellyn Smith a souligné l'importance de la contribution allemande au programme scientifique du Laboratoire. Il s'est déclaré très impressionné que l'exposition accueille un si grand nombre d'entreprises représentant un très large éventail de technologies majeures.

L'industrie allemande a contribué de manière impressionnante à la réussite des travaux sur le LHC dans des domaines comme les aimants supraconducteurs, les techniques cryogéniques pour la production et la distribution d'hélium liquide, les systèmes de vide ou la construction des détecteurs, pour ne citer que quelques-uns. Ces exemples sont la preuve que l'industrie allemande est en mesure de s'attaquer avec succès aux défis techniques posés par le LHC.

Le système cryogénique retenu pour le LHC est un parfait exemple de la technologie innovante qui a été mise au point et dans laquelle l'Allemagne joue d'ores et déjà un rôle important. Il emploie l'hélium superfluide, qui possède des propriétés exceptionnelles de transfert thermique, puisqu'il permet de transporter une capacité de réfrigération de plusieurs kilowatts sur des distances de plus d'un kilomètre avec une diminution de température inférieure à 0,1 K. Les aimants supraconducteurs du LHC seront placés dans un bain d'hélium superfluide à 1,9 K à la pression atmosphérique. Ce bain sera refroidi par de l'hélium liquide à basse pression circulant dans des tubes échangeurs de chaleur disposés le long de la chaîne d'aimants. La fiabilité et l'efficacité de cette boucle cryogénique complexe sont des facteurs déterminants pour atteindre les performances exigées des aimants. Le système cryogénique du LHC est non seulement très froid, mais aussi très étendu. Un pouvoir de réfrigération équivalant à plus de 140 kW à 4,5 K est réparti sur les 27 km de l'anneau. La cryogénie pour le LHC nécessitera au total 40 000 jonctions étanches de tuyauteries, 12 millions de litres d'azote liquide seront vaporisés lors du refroidissement initial de 31 000 tonnes de matériels, et le stock total d'hélium liquide atteindra 700 000 litres.

Les 43 entreprises allemandes de haute technologie qui exposent leur gamme de produits les plus récents illustrent l'ambition de l'industrie allemande de jouer pleinement son rôle dans les projets scientifiques actuels et futurs du CERN. Plusieurs ont déjà participé avec succès à des projets techniques au CERN et dans d'autres laboratoires européens, en mettant au point les éléments requis en étroite collaboration avec les centres de recherche.

L'exposition est ouverte jusqu'au soir du 3 décembre et s'accompagne d'un programme complet de conférences par des spécialistes appartenant à l'industrie allemande.

Liste des exposants

  1. Accel Instruments GmbH
  2. Aicon GmbH
  3. Alcatel Kabel AG & Co.
  4. Apparatebau Goslar
  5. Apra-norm Elektromechanik GmbH
  6. Balcke-Dürr GmbH
  7. DSD Dillinger Stahlbau GmbH
  8. Eckelmann Industrieautomation
  9. FMB Feinwerk-und Messtechnik GmbH
  10. F. u. G. Elektronik GmbH
  11. Hartmann & Braun GmbH & Co. KG
  12. HEW Kabel Heinz Eilentropp GmbH &  Co. KG
  13. ILK Institit f.Luft-u. Kältetechnik GmbH
  14. Integral Energietechnik GmbH
  15. Iseg Spezialelektronik GmbH
  16. Klöckner-Moeller GmbH
  17. KNF Neuberger GmbH
  18. Knürr Nechanik für die Elektronik AG
  19. Kraftanlagen Nukleartechnik GmbH
  20. Leonische Drahtwerke AG
  21. Leybold Vakuum GmbH
  22. Liederer + Partner GmbH
  23. Linde AG
  24. Logotron AG (CH), Representing:
    - Ernst Fischer GmbH
    - Hameg GmbH
    - Toellner Electronic Instrumente GmbH
  25. 2Messer Griesheim GmbH
  26. NIS Ingenieur GmbH
  27. Noell-KRC Energie-u. Umwelttechnik GmbH
  28. Oswald Elektromotoren GmbH
  29. Panametrics GmbH
  30. Pfeiffer Vacuum GmbH
  31. Piepenbrock GmbH & Co. KG
  32. Pink GmbH
  33. Plansee GmbH
  34. KG Ritz Messwandler GmbH & Co.
  35. Saskia Hochvakuum-und Labortechnik GmbH
  36. Siemens Nixdorf AG
  37. Hans Skodock GmbH
  38. Spinner GmbH
  39. Sulzer-Escher Wyss GmbH
  40. Vacuumschmelze GmbH
  41. Vero Electronics GmbH
  42. Wes-Crates GmbH
  43. W-Ie-Ne-R, Plein & Baus GmbH

Organisateur de l'exposition

BMBF
Bundesministerium für Bildung und Forschung

Heinemannstrasse 2
D - 53170 Bonn
Dr B. Schöneseiffen
Tel. (+49 228) 57 38 17
Fax (+49 228) 57 36 26

DEGA Expoteam GmbH & Co Ausstellungs KG

Dorfstrasse 43
D 82418 Riegsee
Mr Wilhelm Ball
Tel. (+49 88) 41 20 05/96 60
Fax( +49 88) 41 99 166

Informations au CERN: L. Abel/SPL   tél (+4122) 767 9561

Note(s)

1. Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la République slovaque, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here