Les présidents chinois et suisse visitent le CERN

Le vendredi 26 mars 1999, Jiang Zemin, Président de la République populaire de Chine, et Ruth Dreifuss, Présidente de la Confédération suisse, ont visité le Laboratoire européen pour la physique des particules, le CERN . Ils ont été accueillis par le Directeur général, Luciano Maiani, sur les lieux de l'expérience L3. En 1985, Jiang Zemin, alors maire de Shanghai, avait contribué à organiser la production de cristaux de BGO à l'Institut de céramique de Shanghai, cristaux qui jouent aujourd'hui un rôle essentiel dans l'expérience L3 auprès de l'accélérateur LEP du CERN. Le professeur Samuel C.C. Ting, lauréat du prix Nobel de physique de 1976 et porte-parole de l'expérience L3, et le professeur Maurice Bourquin, récemment nommé recteur de l'université de Genève et physicien participant à l'expérience L3, ont montré l'expérience à leurs hôtes présidentiels et leur ont expliqué ses buts scientifiques. Environ 80 scientifiques chinois travaillent actuellement à des expériences du CERN.

La Chine entretient depuis longtemps des relations avec le CERN, qui remontent au milieu des années 70. Les premiers accords de coopération entre l'Académie des sciences chinoise (ACS) et le CERN ont été signés en mai 1988 et en juillet 1991. En octobre 1992, un nouvel accord de coopération a été signé par le Président Jiang Zemin et le professeur Carlo Rubbia, alors Directeur général du CERN. La collaboration entre les scientifiques chinois et le CERN est centrée depuis de nombreuses années sur l'expérience L3, et une collaboration moins importante porte sur l'expérience ALEPH.

Depuis novembre 1993, date d'un atelier tenu à Pékin, la Chine participe au projet de Grand collisionneur de hadrons. L'Institut de physique des hautes énergies (IPHE) de Pékin concourt notablement à l'expérience CMS, avec un vigoureux appui de l'Institut de céramique de Shanghai et de l'université des sciences et de la technologie de Hefei. La participation chinoise au projet ATLAS est principalement assurée par les universités chinoises et elle est financée par la Fondation nationale des sciences de la nature (FNSC), le ministère de la science et de la technologie (MST) et l'Académie chinoise des sciences (ACS).

Note(s)

* Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la Slovaquie, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.  La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here