Pose de la première pierre du Bâtiment SMA18 du CERN

Le 30 avril 1999, Jean Pépin, Sénateur de l'Ain et Président du Conseil général, et le Professeur Luciano Maiani, Directeur général du CERN* , poseront la première pierre du bâtiment SMA18, financé par le Département de l'Ain dans le cadre de la contribution spéciale de la France au Projet LHC (Large Hadron Collider) du CERN.

Lors de l'approbation du Projet LHC, en décembre 1994, par les dix-neuf Etats Membres du CERN, les deux Etats-Hôtes ont accepté d'apporter une contribution spéciale au Projet LHC. La contribution française se compose de quatre parts inégales fournies par l'Etat, la Région Rhône-Alpes, les départements de la Haute-Savoie et de l'Ain. Ce dernier contribue à hauteur de 15,6 millions de francs français à la construction d'une halle de montage de 3600 m2, nécessaire pour le LHC.

Cette future halle, appelée Bâtiment SMA18, sera implantée sur des terrains CERN situés sur la Commune de Prévessin-Moëns, à proximité du carrefour de la route de l'Europe et de la route départementale RD984. Le bâtiment, haut de neuf mètres, mais en grande partie enterré, sera très peu visible depuis la route RD 984. Les aménagements paysagers seront particulièrement soignés pour une bonne intégration dans le site environnant.

Le bâtiment sera construit dans un délai très court et doit être mis à la disposition du CERN pour son Projet LHC dans moins d'un an. Il sera utilisé pour l'assemblage final des milliers d'éléments de l'accélérateur avant leur descente définitive dans le tunnel LHC par un puits d'installation, situé à moins d'un kilomètre du bâtiment SMA18. Cette proximité présentera l'avantage d'une grande fonctionnalité et diminuera les risques inhérents à des convois exceptionnels sur de longues distances.

Le bâtiment SMA18 illustre de manière exemplaire l'esprit de coopération qui anime les relations entre le CERN et l'Ain. Cette coopération n'est pas que financière; elle s'exprime aussi dans de nombreux projets économiques et culturels significatifs de la volonté du CERN de mieux s'intégrer à la vie de son département d'accueil.

Note(s)

* Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la Slovaquie, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.  La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here