L'Italie présente sa nouvelle technologie au CERN

Vingt-deux entreprises italiennes présentent le dernier cri de leur technologie à l'occasion de l'exposition industrielle "L'Italie au CERN " du 16 au 19 novembre. Le ministre italien de la recherche, Ortensio Zecchino, a inauguré l'exposition le mardi 16 novembre avec le Directeur général du CERN, le professeur Luciano Maiani.

Dans son allocution, le ministre a déclaré: "Je suis persuadé que la coopération entre la science et l'industrie optimise les investissements dans la mesure où elle accroît les retours pour les Etats membres du CERN tout en stimulant les transferts de technologie. Pour ces raisons, je pense que cette exposition arrive à un moment particulièrement opportun, maintenant que la construction du LHC bat son plein, car elle symbolise le renforcement des liens entre le CERN et l'un de ses principaux promoteurs."

L'exposition, organisée par l'Institut italien pour le Commerce extérieur, offre aux entreprises italiennes un cadre pour présenter leurs produits et leurs technologies en rapport avec la physique des particules et établir des contacts avec des scientifiques, des ingénieurs et des techniciens du CERN. Les exposants couvrent une large gamme de domaines, comme la cryogénie et les techniques du vide, l'énergie électrique et l'électronique de puissance, les gaz industriels et les gaz spéciaux et les petits éléments mécaniques de précision.

Depuis la création du CERN en 1954, l'Italie a toujours été l'un de ses Etats membres les plus influents et les plus dynamiques. Elle contribue pour 13,5 % au budget du CERN, qui représente 939 millions de francs suisses. Avec 1033 scientifiques visiteurs et 339 membres du personnel titulaire, l'Italie est le principal utilisateur scientifique du Laboratoire. En outre, des scientifiques italiens participent massivement aux activités de développement pour le futur Grand collisionneur de hadrons (LHC), dont l'entrée en service est prévue en 2005. Dans le LHC, des faisceaux de protons et d'autres particules entreront en collision à des énergies sans précédent dans un tunnel de 27 kilomètres de circonférence, recréant ainsi les conditions qui existaient une fraction de seconde après le Big Bang. C'est l'un des projets de physique majeurs du siècle prochain.

Les exposition industrielles comme "L'Italie au CERN" facilitent les collaborations qui permettront à la communauté scientifique d'effectuer des expériences d'un niveau technique toujours plus élevé et à l'industrie d'avoir accès à la technologie et aux connaissances de pointe du CERN. Ces développements en commun conduiront à d'autres innovations technologiques. Un exemple célèbre de la créativité du CERN a été donné voici une dizaine d'années, lorsque le besoin des scientifiques du monde entier d'accéder aux informations et aux données scientifiques du Laboratoire conduisit à la mise au point du World Wide Web.

Liste des exposants

  • Ansaldo Energia Spa
  • Bercons Srl
  • C.A.E.N. Spa
  • C.L.A. Snc
  • Consorzio Canavese Export
  • Consorzio Petrolnet
  • Ernesto Malvestiti Spa
  • Europa Metalli Spa
  • Eurotech
  • Italcoppie Srl
  • ITC ­ Irst
  • Laben Spa
  • MA.RA ­ E.E.I.G.
  • Martha Impianti Srl
  • Metallurgica Bresciana Spa
  • NeuriCam Spa
  • O.C.E.M. Spa
  • Rial Vacuum Spa
  • SAES Getters Spa
  • Simic
  • Tosti SAS
  • Varian Spa

Organisateur de l'exposition

I.C.E.
Institut Italien pour le Commerce Extérieur
Via Liszt, 21
I-00144 ROMA-EUR

Tel: (39) 0652 599 26691

Isola F/4 ­ 16° Piano
I-80143 NAPOLI

Tel: (39) 081 734 71 21
Fax: (39) 081 734 70 26

Au CERN

Claire-Lyse Jullien-Woringer,
Division SPL,
Tel. +41-22-767-3722

Note(s)

*  Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la Slovaquie, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.   La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here