Le CERN affronte le nouveau millénaire avec confiance

Le Conseil du CERN au sein duquel les représentants des 20 Etats membres de l'Organisation décident du programme scientifique et des ressources financières, a tenu sa 114e session le 17 décembre, sous la présidence de M. Hans C. Eschelbacher (DE).

Rapport du Président

M. Eschelbacher a ouvert la séance en formulant des remarques sur l'état du CERN à l'orée d'un nouveau millénaire. "Depuis sa création, le CERN a apporté des contributions remarquables au monde de la science, de la technologie et de l'éducation. Aujourd'hui, à l'aube du nouveau millénaire, je crois que le meilleur est encore à venir. Le CERN est bien préparé à relever les défis de la mondialisation des institutions de recherche. Le trait dominant des prochaines décennies, à l'évidence aussi dans les domaines de la physique des hautes énergies et de l'informatique, sera la concurrence et la coopération mondiales au sein d'alliances stratégiques. Pour réussir dans ce contexte, il faut attirer les meilleurs éléments, exploiter les meilleures installations et, parmi bien d'autres choses, assurer un climat harmonieux et des conditions optimales pour la coopération et le travail en équipe. Nous pouvons affirmer sans réserve que le CERN est une réussite à cet égard."

Rapport d'activité du Directeur général

Le Directeur général a commencé son rapport en commentant les performances exceptionnelles des accélérateurs du CERN en 1999. Le fleuron du CERN, le LEP, a de nouveau battu tous les records en atteignant une énergie de collision de 204 GeV, soit quatre GeV au-dessus de l'énergie nominale. Dans le même temps, les accélérateurs fonctionnant en amont, le SPS et le PS, ont fourni des faisceaux de protons et d'ions plomb aux expériences avec leur efficacité coutumière. Vers la fin de l'année, le PS a franchi une étape importante quand des faisceaux de protons possédant les caractéristiques requises pour le LHC ont été extraits pour la première fois.

Dans le domaine de la recherche, le fait marquant a été la poursuite de la quête des particules de Higgs, dont l'existence aiderait à expliquer la masse. Les théoriciens ont calculé que l'énergie la plus probable à laquelle des particules de Higgs pourraient être trouvées a déjà été dépassée au LEP. C'est pourquoi, "chaque GeV supplémentaire pourrait être le bon" a expliqué le Directeur général. En 2000, qui sera la dernière année d'exploitation du LEP, l'énergie sera portée au niveau le plus élevé possible, afin d'accroître au maximum les chances du CERN de découvrir ces particules fugaces. Si cela se révèle insuffisant, a fait observer le Directeur général, le LHC couvrira le reste de la gamme d'énergie possible où pourraient se cacher les particules de Higgs.

En ce qui concerne le LHC, le Directeur général a fait état de bons progrès avec le passage des deux grands détecteurs à vocation générale du stade de la R&D à celui de la production. Les collaborations plus petites, ALICE et LHCb, se sont mises au travail plus tard et avancent d'un bon pas vers la phase de production. Les travaux de génie civil nécessaire pour loger les nouveaux détecteurs et la machine progressent et la plupart des bâtiments de surface sont soit achevés soit en bonne voie. Les travaux souterrains touchent aussi à leur fin, à l'exception d'une des cavernes où la présence d'eau a brièvement stoppé la progression. Ces difficultés sont maintenant surmontées et les travaux devraient prochainement rattraper leur retard.

La dernière main "à tous égards" a été mise à la conception des principaux aimants de courbure du LHC a annoncé le Directeur général. Après la mise à l'épreuve de nombreux modèles différents, un premier prototype répondant aux caractéristiques finales a subi avec succès des essais au CERN et un deuxième vient d'être livré. Dans leur conception définitive, chacun des 1200 aimants aura une longueur de 15 mètres. Les aimants de courbure auront pour tâche de maintenir sur leur trajectoire les protons circulant dans l'accélérateur. Pour ce faire, un champ magnétique élevé de 8,3 teslas sera créé par des bobines supraconductrices en alliage niobium-titane. Un premier lot de 30 dipôles a récemment été commandé à l'industrie en Allemagne, France et Italie. Des éléments sont fournis par des entreprises européennes, japonaises, russes et américaines, ce qui fait du CERN une institution véritablement mondiale. La production en série devrait recevoir le feu vert en 2001 et le CERN absorbera alors une grande partie de la production mondiale totale d'alliage niobium-titane.

Se tournant vers l'avenir à long terme, le Directeur général a attiré l'attention sur l'étude innovante de l'accélérateur linéaire du CERN, le CLIC, et sur un nouveau projet de R&D concernant des accélérateurs linéaires de protons de haute intensité.

En conclusion, le Directeur général a décrit un programme de recherche divers et actif au CERN. Lorsque l'ère du LEP s'achèvera à la fin de l'an prochain, la recherche se poursuivra avec la nouvelle expérience COMPASS et trois expériences consacrées à l'étude de l'antimatière avec le nouveau décélérateur d'antiprotons (AD) du CERN, qui a été mis en service avec succès cette année. Une nouvelle installation de mesure du temps de vol des neutrons s'ajoutera bientôt au programme du CERN, en complément de l'installation bien établie ISOLDE à faisceaux radioactifs. A plus long terme, avec le projet "Neutrinos du CERN vers le Gran Sasso", approuvé lors de la présente session, et, bien sûr, le LHC, "le CERN est bien équipé pour relever les défis du prochain siècle" a déclaré le Directeur général.

Projet de budget pour 2000

Le Conseil a approuvé le projet de budget de l'Organisation, d'un montant de 1022 MCHF, pour 2000. Indice de variation des coûts Compte tenu de l'indice de variation des prix à la consommation à Genève et du mouvement des traitements dans les organisations de référence, le Conseil a approuvé un indice d'adaptation des traitements de 1,29 % pour 2000. Nomination de personnel supérieur Le professeur G. Altarelli a été nommé chef de la Division TH pour une période de trois ans du 1er juillet 2000 au 30 juin 2003. Elections M. Hans C. Eschelbacher (DE) a été réélu Président du Conseil du CERN pour une période d'un an à compter de janvier 2000. Le professeur Fernando Aldana (ES) a été réélu Vice-Président du Conseil pour une période d'un an à compter du 1er janvier 2000. M. Fernando Bello (PT) a été reconduit dans ses fonctions de Président du Comité des finances pour une période d'un an à compter du 1er janvier 2000. M. Leif Westgaard (NO) a été reconduit dans ses fonctions de Vice-Président du Comité des finances pour une période d'un an à compter du 1er janvier 2000. G.E Kalmus (Laboratoire Rutherford Appleton, RU) a été reconduit dans ses fonctions de Président du Comité des directives scientifiques pour une période d'un an à compter du 1er janvier 2000. Les professeurs P. Carlson (KTH, Stockholm, Suède), K. Rybicki (INP, Cracovie, Pologne) et J. Stachel (université de Heidelberg, Allemagne) ont été élus membres du Comité des directives scientifiques pour une période de trois ans à compter du 1er janvier 2000, et le professeur F. Barreiro a été réélu membre pour une période de trois ans à compter du 1er janvier 2000.

Personnel supérieur du CERN au 1er janvier 2000

Directeurs:

  • Directeur des programmes des collisionneurs :   
    R. Cashmore (GB)
  • Directeur des programmes avec cibles fixes et des programmes futurs :
    C. Détraz (FR)
  • Chef du projet LHC :
    L. Evans (GB)
  • Directeur des accélérateurs :
    K. Hübner (AT)
  • Directeur technique :
    J. May (DE)
  • Directeur de l'administration :
    M. Robin (FR)
  • Directeur du transfer de technologie et du calcul scientifique :
    H.F. Hoffmann (DE)

Chefs de division:

  • Support administratif (AS) :
    J. Ferguson (GB)
  • Technologie de l'information (IT) :
    M. Delfino (ES)
  • Soutien en ingénierie et technologies (EST) :
    D. Güsewell (DE)
  • Education du public et transfert de technologie (ETT) :
    J.-A. Rubio (ES)
  • Finances (FI) :
    A. Naudi (CH/GB)
  • Grand collisionneur de hadrons (LHC) :
    Ph. Lebrun (FR)
  • Physique expérimentale (EP) :
    G. Goggi (IT)
  • Personnel (PE) :
    J. Van der Boon (NL)
  • Synchrotron à protons (PS) :
    J.-P. Delahaye (FR)
  • SPS + LEP (SL) :
    S. Myers (GB)
  • Approvisionnements et logistique (SPL) :
    R. Perin (IT)*
  • Commission de l'inspection technique et de la sécurité(TIS) :
    H. Schönbacher (AT)
  • Technical Support (ST) :
    A. Scaramelli (IT)
  • Théorie (TH) (jusqu'au 30 juin 2000) : A. De Rújula (ES) **

* A compter du 1er avril, M. K.H. Kissler sera chef de la Division Approvisionnements et logistique.
** A compter du 1er juillet, le professeur Guido Altarelli sera chef de la Division Théorie.

Note(s)

* Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, Japon, la Turquie, les Etats-Unis, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here