Le CERN, L'ESA et L'ESO lancent la "Physique en Scène"

La physique est omniprésente. L'univers, le soleil, la terre et même nos propres vies sont régis par les lois de la physique. Dans notre société, qui évolue rapidement, nous dépendons de plus en plus de la haute technologie dans des domaines clés comme l'informatique, les transports et la communication, qui sont tous le résultat de découvertes de physiciens.

Mais que connaissent réellement les citoyens européens en matière de physique? Voici l'occasion d'en savoir plus sur ce sujet mystérieux!

Depuis février 2000, trois grandes organisations européennes de recherche ont lancé à l'échelle européenne un programme unique de sensibilisation du public à la physique et aux sciences connexes.

La "Physique en Scène" a pour auteurs le Laboratoire européen de physique des particules (CERN), l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Organisation européenne pour des recherches astronomiques dans l'hémisphère austral (ESO), soutenus par l'Union européenne. La Société européenne de physique (EPS) et l'Association européenne pour l'éducation en astronomie (EAAE) y participent également.

Ce programme passionnant fait partie de la Semaine européenne pour la culture scientifique et technique , et il se terminera par un festival des sciences organisé du 6 au 11 novembre 2000 dans les locaux du CERN, à la frontière franco-suisse, près de Genève.

Pourquoi la "physique en scène"?

La "physique en scène" a pour but premier de s'opposer, grâce à une série d'activités bien visibles, à l'ignorance et au manque d'intérêt actuellement très répandus dans le public européen vis-à-vis de la physique. Cette manifestation amènera les éminents scientifiques et les enseignants à affronter, en compagnie des instituts gouvernementaux et des médias, l'amoindrissement de l'attrait qu'exerce la physique sur les jeunes et à élaborer des stratégies pour faire changer la situation.

L'objectif à court terme est d'inspirer l'enthousiasme et de fournir de nouveaux supports pédagogiques. A plus long terme, la "physique en scène" créera de nouvelles possibilités en permettant à des spécialistes de toute l'Europe de se rencontrer, d'échanger et d'innover.

La "physique en scène" dans 22 pays européens

La "physique en scène" commence actuellement dans 22 pays européens [2], où seront mis en place des comités nationaux de direction spécifiques qui seront responsables du programme dans leurs régions respectives. La liste des personnes à consulter avec leurs adresses est fournie ci-après.

La "physique en scène" se fonde sur une série d'activités attrayantes liées à la physique qui présenteront au public européen en général, aux professeurs de physique en lycée et aux représentants des médias européens en particulier, des moyens novateurs de transmission des informations sur la physique. Ce programme soulignera le lien étroit qui unit cette science de la nature et notre vie quotidienne. Il s'accompagnera d'un grand débat médiatique sur ces thèmes.

Cette initiative est lancée à un moment où la culture de l'ensemble de la population européenne en matière de physique se dégrade. De moins en moins de jeunes sont attirés par une carrière dans ce domaine, ce qui pourrait provoquer une crise de la technologie européenne dans les prochaines décennies si aucune mesure n'est prise dès maintenant. Très peu de gens possèdent les connaissances de base nécessaires à la compréhension des phénomènes de physique même les plus communs. Et bien trop rares sont ceux qui peuvent se forger un avis personnel raisonné sur ces phénomènes.

Que va-t-il se passer pendant la "physique en scène" ?

Au cours de la première partie du programme, jusqu'au mois d'octobre 2000, des associations et des réseaux nationaux examineront la situation dans leurs pays respectifs. De nouvelles approches pédagogiques passionnantes de la physique seront identifiées grâce aux médias nationaux. Il pourra s'agir de démonstrations, d'expériences interactives, de présentations sur cassettes vidéos ou CD-Rom, d'applications web, de réalité virtuelle, de représentations théâtrales, etc.

"Physique en scène" permettra d'encourager le développement de certaines idées nouvelles; les présentations les plus convaincantes et les meilleurs supports seront sélectionnés par des concours nationaux.

Tous ces éléments seront présents au festival qui se déroulera au CERN en novembre. Environ 400 délégués s'y retrouveront, y compris les gagnants nationaux qui présenteront leurs méthodes d'enseignement novatrices. On assistera à des démonstrations spectaculaires de nouveaux outils pédagogiques, dont les meilleures seront diffusées au public européen sur les réseaux de télévision nationaux et par d'autres médias.

Pourquoi le CERN, l'ESA et l'ESO?

Ces trois principales organisations européennes, qui mènent des recherches passionnantes en physique ( physique des particules, espace et astronomie), reconnaissent toutes qu'elles ont pour responsabilité commune d'affronter ce problème et d'utiliser l'enthousiasme généré par leurs recherches pour séduire le public, les enseignants, etc.

La "Semaine européenne pour la culture scientifique et technique"

La Semaine européenne pour la culture scientifique et technique a pour objectif d'améliorer la connaissance et la compréhension de la science et de la technologie qu'ont les citoyens, ainsi que leurs retombées positives pour la société. Cette Semaine met l'accent sur la dimension européenne de la recherche, comme la coopération scientifique et technologique paneuropéennes.

La création de cette Semaine a été motivée par l'importance du rôle de la science et de la technologie dans les sociétés modernes et du besoin - qui en découle directement - de veiller à ce que le public reconnaisse cette importance.

La Semaine européenne fournit un cadre pour des programme télévisés, des expositions, des concours, des conférences, des réseaux électroniques et autres activités particulières en rapport avec la science, qui permet de favoriser la compréhension du public en matière de science et de technologie.

C'est à l'initiative de la Commission européenne que cette Semaine a été lancée en 1993. La sensibilisation accrue du public à la science et à la technologie fait l'objet d'une action bien définie entreprise dans le contexte du programme sur le potentiel humain du Cinquième programme cadre de la Communauté européenne.

Notes

[1] This is a joint Press Release by the European Organization for Nuclear Research (CERN), the European Space Agency (ESA) and the European Southern Observatory (ESO).

[2] The 22 countries are the member countries of at least one of the participating organisations or the European Union: Austria, Belgium, Bulgaria, the Czech Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Ireland, Italy, Luxembourg, the Netherlands, Norway, Poland, Portugal, the Slovak Republic, Spain, Sweden, Switzerland, United Kingdom.

Déclarations des Directeurs généraux du CERN, de l'ESA et de l'ESO

Luciano Maiani (CERN): "La science est une ressource critique pour l'humanité et parmi les sciences de la nature la physique continuera de jouer un rôle crucial pendant longtemps encore dans le siècle suivant. La jeunesse européenne mérite de bénéficier du meilleur enseignement en physique. Il existe, dans nos pays, de gigantesques ressources en enseignants de tout premier plan, en matériels pédagogiques et en idées novatrices. Le projet "Physique en scène" les réunira afin de susciter un nouvel intérêt pour l'enseignement de la physique qui profitera à long terme aux enfants de l'Europe entière.

Le CERN est enchanté de prendre part à cette collaboration entre la Communauté européenne et les trois plus grandes organisations de recherche physique du continent."

Antonio Rodotà (ESA): "L'espace est devenu partie intégrante de notre vie quotidienne. Le gigantesque développement technologique qui a conduit à ce résultat s'est produit et peut être considéré comme acquis. Mais il est temps maintenant de considérer la suite et de donner forme au futur sur cette base, un futur qui doit être fait par la jeunesse et dont les fruits doivent aller à cette jeunesse.

L'Agence spatiale européenne s'attache à soutenir la jeunesse dans son évolution vers une génération de l'espace. De nombreuses activités ont eu lieu et se poursuivent actuellement, et un plus grand nombre encore sont prévues pour l'avenir. Les enseignants et les établissements et organismes d'enseignement jouent un rôle clé dans ce développement. L'ESA accueille avec enthousiasme une coopération avec l'ESO, le CERN et l'Union européenne pour créer une occasion de recevoir des idées du monde enseignant et elle s'attachera avec zèle à trouver les moyens de soutenir la mise en oeuvre de ces idées."

Catherine Cesarsky (ESO): "L'astronomie et la physique sont au coeur de la physique moderne. Ces disciplines scientifiques dynamiques emploient les technologies les plus modernes dont dispose l'humanité pour explorer le cosmos. Ce sont également des sciences des conditions extrêmes: les distances les plus grandes, les périodes de temps les plus longues, les températures les plus élevées, les champs électriques et magnétiques les plus intenses, les densités les plus élevées et les plus faibles et les énergies les plus extrêmes. Le cosmos est véritablement le plus grand laboratoire de physique.

"Depuis de nombreuses années, l'ESO – l'organisation de recherches astronomiques de l'Europe – veille à ce que les résultats des programmes scientifiques passionnants qui se font dans ses observatoires soient communiqués à large public et plus particulièrement à la jeunesse européenne. J'accueille chaleureusement la grande collaboration internationale qui aura pour cadre la "Physique en scène". Je suis persuadée que grâce à cette collaboration avec l'Union européenne et nos organisations soeurs l'ESA et le CERN, ainsi qu'avec les organisations d'enseignants et les personnes dévouées qui oeuvrent à titre individuel dans tous les pays membres, ce programme éducatif novateur contribuera très largement à développer l'intérêt pour la recherche fondamentale en Europe."

Au sujet du CERN, de l'ESA et de l'ESO

CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la Slovaquie, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

L'Agence spatiale européenne (ESA) est une organisation internationale intergouvernementale constituée de quinze Etats membres: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse. L'ESA apporte et favorise, à des fins pacifiques uniquement, une coopération entre ses Etats membres dans les domaines de la recherche et de la technologie spatiales et dans leurs applications. Avec l'ESA, l'Europe structure et partage l'espace pour les hommes, les entreprises et la communauté scientifique.

L'Organisation européenne pour des Recherches astronomiques dans l'Hémisphère austral (ESO) est une organisation intergouvernementale soutenue par l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse. Le Portugal a conclu avec l'ESO un accord en vue de devenir membre de plein droit. L'ESO est un moteur important de l'astronomie européenne et l'Organisation effectue des tâches que ses Etats membres n'auraient pas les moyens d'accomplir à titre individuel.

L'observatoire de l'ESO à La Silla au Chili est l'un des plus grands et des mieux équipés au monde. L'ESO construit actuellement à Cerro Paranal, dans le désert chilien d'Atacama, un ensemble de télescopes géants appelé Très grand télescope (VLT). Lorsqu'il sera achevé en 2001, le VLT sera le plus grand et le meilleur télescope optique du monde.

 

Adresses utiles de "Physique en scène"

"Physics on Stage" webaddress: http://www.estec.esa.nl/outreach/pos

International Steering Committee (ISC)
Clovis de Matos (Executive Coordinator)
ESA/ESTEC
European Space Research and Technology Centre
Office for Educational Outreach Activities
Keplerlaan 1
Postbus 299
NL-2200 AG Noordwijk
The Netherlands

email: cdematos@estec.esa.nl
Telephone: +31-71-565- 5518
Fax: +31-71-565 5590

 

National Steering Committees (NSC) (current status):

Prof. Christian Gottfried
Theobaldgasse 16/13
A-1060 Wien
Austria
Tel: +43.1.587.46.02
Fax: +43.1.586.20.90
e-mail: christian.gottfried@cern.ch

Belgium: Dr. Petra Rudolf
email: Petra.Rudolf@fundp.ac.be

Prof. Ivan Lalov
Chairman of the NSC /PoS - Bulgaria
Union of the Physicists in Bulgaria
Blvd. James Bourchier 5
Sofia - 1164, Bulgaria

Dr. Jiri Dolejsi
Faculty of Mathematics and Physics
Charles University
V Holesovickach 2
CZ-180 00 Prague 8
Czech Republic
e-mail: dolejsi@hp02.troja.mff.cuni.cz

Dr. Brigitte Sode-Morgensen
Ministry of Research and Information Technology
Bredgade 43
DK-1260 Copenhagen K
Denmark

Physics on Stage National Steering Committee in Finland
c/o Markku Sarimaa
Ursa Astronomical Association
Raatimiehenkatu 3 A 2
FIN-00140 Helsinki
Finland

France: Mr. Pierre-Louis Contreras
email: pierre-louis.contreras@cnes.fr

Prof. Michael Kobel
Physikalisches Institut, Universitaet Bonn
Nussallee 12
D-53115 Bonn
Germany
Phone: +49 228 73-3532
Fax: +49 228 73-3220
e-mail: kobel@physik.uni-bonn.de

Physics on Stage
c/o N.D. Tracas
Physics Department
National Technical University
Zografou Campus
157 73 Zografou
Athens
GREECE
Tel: +30 1 772 3047
Fax:+30 1 772 2906
email: pos@lattice.physics.gsd.ntua.gr

Dr. Adam Kovach
Inst. of Nuclear Research,
P.O.B. No.51
H-4001 Debrecen
Hungary

Dr. Ian Elliott
Dublin Institue for Advanced studies
School of Cosmic Physics
Dunsink Observatory
Dublin 15
Ireland

The official mailing address of the Italian NSC is:
pos@sif.it.

Luxembourg: Dr. Fernand Wagner
fernand.wagner@ci.educ.lu

Prof. Dr Aart W. Kleyn
Leiden Institute of Chemistry
Gorlaeus Laboratories
Leiden University
Einsteinweg 55
P.O. Box 9502
2300 RA Leiden
The Netherlands

Norway: Dr. Heidi Bruvoll
heidi.bruvoll@fys.uio.no

Poland: Dr Tadeusz Skoskiewicz
skosk@ifpan.edu.pl

Dra. Ana Noronha
Ciencia Viva
Ministerio da Ciencia e da Tecnologia
Unidade Ciencia Viva
Av. dos Combatentes, 43 A-10B
1600 Lisboa
Portugal

Dalibor Krupa
Slovak Physical Society
c/o Slovak Academy of Sciences
Stefanikova 49
SK-814 38 Bratislava
Slovak Republic

Rosa M. Ros
Real sociedad Espanola de Fisica
Facultad de Ciencias Fisicas
Universidad Complutense
28040 Madrid
Spain

Sweden: Dr. Thomas Lindblad
indblad@particle.kth.se

Prof. Claude Joseph
Institut de Physique des Hautes Energies
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
Tel.: +41-21-692 37 01
Fax: +41-21-692 36 05
e-mail: Claude.Joseph@iphe.unil.ch

Dr Steven Chapman
Secretary, Physics on Stage United Kingdom National Steering Committee
Institute of Physics
76 Portland Place
London W1N 3DH
Tel: +44 20 7 470 4924
Fax: +44 20 7 470 4848
e-mail: Steven.Chapman@iop.org

 

Note(s)

CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, la Slovaquie, la République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, les Etats-Unis, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here