La physique à l'honneur

Le CERN, l'ESA et l'ESO mettent la physique en scène

Pouvez-vous imaginer le nombre de lois de physique impliquées dans un simple match de ping-pong, dans l'envoi d'un boomerang ou dans un concert ? La physique nous entoure et régit nos vies. Le World-Wide Web et la communication mobile ne sont que deux exemples de technologies qui ont rapidement su se frayer un chemin de la science à la vie quotidienne. Mais qui entretiendra ces technologies et en élaborera de nouvelles à l'avenir ? Probablement pas de jeunes Européens, car de récentes études montrent un effarant déclin d'intérêt pour la physique et la technologie parmi les citoyens européens, en particulier parmi les écoliers. De moins en moins de jeunes s'inscrivent dans les cours de physique à l'université.

Le projet "Physics on Stage" (Physique en scène) prend ce problème à bras-le-corps. Un festival international rassemblera 400 formateurs en physique de 22 pays européens au CERN, à Genève, du 6 au 10 novembre 2000 pour montrer à quel point la physique peut être fascinante et divertissante. Pendant toute une semaine, des méthodes novatrices d'enseignement de la physique et des démonstrations prouvant que la physique sait être amusante seront présentées sous la forme d'une foire, de 10 représentations spectaculaires et de diverses présentations. Des ateliers donneront aux participants — enseignants, professeurs, artistes et autres formateurs en physique — la possibilité de discuter et de trouver des solutions à la situation préoccupante de désenchantement que connaît la science en Europe.

"Physics on Stage" est un projet commun du CERN, de l'Agence spatiale européenne (ESA) et de l'Observatoire européen austral (ESO), les trois plus grandes organisations européennes de recherche en physique. C'est la première fois que ces trois organisations travaillent ensemble en aussi étroite collaboration pour provoquer un changement d'attitude vis-à-vis de l'enseignement de la science et de la technologie. Ce projet est en partie financé par la Commission européenne et s'intègre dans la Semaine européenne 2000 de la science et de la technologie, une initiative de l'Union européenne destinée à sensibiliser le public à ces deux domaines.

Le jeudi 9 novembre, Philippe Busquin, Commissaire de la recherche à la Commission européenne, le professeur Luciano Maiani, Directeur général du CERN, Antonio Rodota, Directeur général de l'ESA, Catherine Cesarsky, Directrice générale de l'ESO et Achilleas Mitsos, Directeur général de la DG Recherche de la Commission européenne, prendront part aux activités du festival "Physics on Stage". A cette occasion, le Commissaire Busquin s'adressera aux participants à la conférence et aux médias pour souligner l'importance de la science et d'un enseignement novateur en science et en technologie.

Chacun des plus de 400 participants au festival a été sélectionné pendant l'année par des comités établis dans chacun des 22 pays pour des projets remarquables favorisant la science. Par exemple, un groupe formé de professeurs de physique irlandais et de leurs étudiants donnera un concert avec des instruments exclusivement fabriqués à partir de matériel de plomberie, expliquant par la même occasion la physique des sons. Une compagnie suisse de théâtre professionnel jouera une pièce sur l'antimatière. Et deux jeunes Allemands inviteront les spectateurs à participer à leur spectacle interactif où ils jongleront, cracheront du feu et réaliseront de stupéfiantes expériences de physique sur scène. Le clou de cette semaine sera la "foire de la physique". Chaque pays aura son propre stand où ses représentants présenteront leurs projets, programmes ou expériences et tireront leur inspiration des expositions des autres pays.

"Physics on Stage" est un événement unique. Rien de semblable en matière d'échange, de collaboration internationale et de méthodes de pointe dans l'enseignement des sciences et des technologie n'a vu le jour jusqu'ici. Les lauréats du prix Nobel 2030 sont encore des écoliers aujourd'hui. Quelles idées les professeurs européens peuvent-ils avancer pour stimuler leur intérêt pour la science ?

Nous invitons les journalistes à participer à cet événement dont l'intérêt est à la fois politique et visuel. Nous attendons de nombreux résultats fructueux de cet échange d'expériences, qui offrira un large choix d'interlocuteurs potentiels et, naturellement, d'innombrables images et impressions. Remplissez le questionnaire ci-dessous et faxez-le nous à ce numéro :

+ 41 22 7850247 ou

email à Renilde.Vanden.Broeck@cern.ch

 

Consultez la page web pour tout savoir sur "Physics on Stage".

Note(s)

Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, le Japon, la Turquie, les Etats-Unis, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here