Le CERN entre dans l'ère du LHC

Installation de la cellule test No.2 du LHC au SM18 (Image: CERN)

Le Conseil du CERN , au sein duquel les représentants des 20 Etats membres de l'Organisation décident des programmes scientifiques et des ressources budgétaires, a tenu sa 116e session le 15 décembre sous la présidence de M. Hans C. Eschelbacher (DE).

"Le Roi est mort. Vive le Roi!"

Maurice Bourquin (CH), le nouveau Président du Conseil

L'ère du grand collisionneur électron-positon (LEP) a pris fin et l'avenir du CERN repose sur le grand collisionneur de hadrons (LHC), a déclaré le Directeur général, le professeur Luciano Maiani. Il a ouvert son rapport au Conseil par un 'hommage au LEP', qui est parvenu au terme de sa carrière en 2000 et est maintenant en cours de démontage pour céder la place à la prochaine grande machine du CERN, le collisionneur LHC, dans le même tunnel de 27 kilomètre.

Les forts indices de l'existence d'un boson de Higgs à 115 GeV découverts pendant l'année ont été le couronnement de la longue et éminente carrière du LEP durant laquelle la machine a ouvert de nouveaux horizons en physique de précision, mettant en jeu toutes les forces fondamentales de la Nature. Le Directeur général a remercié les physiciens de l'accélérateur et les expérimentateurs pour leurs travaux remarquables tout au long des 11 années d'exploitation du LEP.

Le professeur Maiani a également mentionné plusieurs nouveaux projets et installations lancés en l'an 2000: l'installation de mesure du temps de vol des neutrons qui ouvre une vaste gamme de nouvelles études et applications; le décélérateur d'antiprotons (AD) et ses expériences sur l'antihydrogène et d'autres atomes exotiques et le projet Neutrinos du CERN vers le Gran Sasso (CNGS), dans le cadre duquel un faisceau de neutrinos du CERN sera exploité par des expériences distantes de 700 km. L'an prochain, la grande expérience COMPASS faisant appel à des faisceaux de muons au synchrotron SPS du CERN commencera à recueillir des données.

Aimant LHC

Maintenant que la voie est libre pour le LHC, le CERN pousse les feux pour un démarrage aussi rapide que possible des expériences. Le développement, la construction et l'installation se déroulent selon le calendrier et le vigoureux engagement international pour la machine et ses quatre grandes expériences est maintenant très visible. Les expériences LHC, auxquelles collaborent des instituts du monde entier, seront d'intarissables sources de données et de grands projets visant à fournir la puissance de calcul distribuée de la Grille, nécessaire pour faire face à cette demande, sont déjà en cours et bénéficient d'un important soutien de l'Union européenne et d'Etats membres du CERN.

Examen quinquennal des rémunérations

Après une discussion approfondie entre les délégués des Etats membres, le Conseil a approuvé un train de mesures concernant les rémunérations du personnel. Les traitements des titulaires seront relevés de 4,32% et les mensualités versées aux boursiers de 1,52%, à la suite de l'examen quinquennal, plus 0,6% au titre de l'année 2001. Parallèlement, les cotisations à l'assurance maladie et à la Caisse de pensions du CERN seront majorées de 1,52 %. Des mesures relatives à l'assurance dépendance et au congé épargné ont été convenues. Des initiatives tendant à la mise en place d'une structure des carrières plus souple et dynamique ont également été approuvées.

Nouveau Président du Conseil du CERN

Le professeur Maurice Bourquin (CH) a été élu nouveau Président du Conseil du CERN pour une période d'un an à compter de janvier 2001. Le professeur Bourquin est le premier Président du Conseil de nationalité suisse. M. Hans Eschelbacher, Président sortant, a été chaleureusement applaudi après avoir rendu hommage à l'excellent travail du Laboratoire et exprimé la satisfaction et la joie que lui ont procurées ses trois années de mandat.
Le professeur R. Sosnowski (PL) a été élu Vice-Président du Conseil pour un an à compter de janvier 2001.
Mme B. Sode-Mogensen (DK) a été nommée Présidente du Comité des finances pour une période d'un an à compter du 1er janvier 2001.
Mme J. Seed (GB) a été nommée Vice-Présidente du Comité des finances pour la même période.

Nominations de personnel supérieur

M. Jan van der Boon a été nommé Directeur de l'administration à compter du 1er janvier 2001 jusqu'au 31 décembre 2003.
M. Vincent Hatton a été nommé Chef de la Division HR à compter du 1er janvier 2001 jusqu'au 30 avril 2003.

Directeurs (photo):

Directeur des programmes des collisionneurs : R. Cashmore (GB)

Directeur des programmes avec cibles fixes
et des programmes futurs : C. Détraz (FR)

Chef du projet LHC :  L. Evans (GB)

Directeur des accélérateurs :  K. Hübner (AT)

Directeur technique : J. May (DE)

Directeur de l'administration : J. van der Boon (NL)

Directeur du transfert de technologie
et du calcul scientifique :  H.F. Hoffmann(DE)

Chefs de Division (photo):

Support administratif (AS) : J. Ferguson (GB)

Technologie de l'information (IT) :   M. Delfino (ES)

Soutien en ingénierie et technologies (EST)  : D. Güsewell (DE)

Education du public et transfert de technologie (ETT) : J.-A. Rubio (ES)

Finances (FI) : A. Naudi (CH/GB)

Grand collisionneur de hadrons (LHC)  : P. Lebrun (FR)

Physique expérimentale (EP) : G. Goggi (IT)

Ressources humaines (HR) : V. Hatton (GB)

Synchrotron à protons (PS)  :  J.-P. Delahaye (FR)

SPS + LEP (SL) : S. Myers (GB)

Approvisionnements et logistique (SPL) : K.H.Kissler (DE)

Commission de l'inspection technique
et de la sécurité (TIS): H. Schönbacher (AT)

Support technique (ST) : A. Scaramelli (IT)

Théorie (TH)  :  G. Altarelli (IT)  

Note(s)

1. Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, le Japon, la Turquie, les Etats-Unis, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here