Le CERN accueille une conférence sur la communication scientifique

Les spécialistes de la communication scientifique et les scientifiques eux-mêmes ont fait ces dernières années de très grands efforts pour améliorer la connaissance des sciences et de la technologie parmi le grand public. Quels sont les résultats ? Les choses ont-elles changé?

Plus de 70 professionnels de la communication tenteront de répondre à ces questions lors de la Conférence "Bridging the gap between theory and practise" (Pour combler le fossé entre la théorie et la pratique) qui se tient au CERN* du 1er au 3 février 2001. La promotion et l'organisation de cette conférence sont assurées par le réseau Communication au public en science et technologie (PCST), une organisation internationale constituée de personnes intéressées par tous les aspects de la relation entre la science et le public.

Plus de 250 personnes du monde entier sont attendues à cette manifestation, qui sera un important lieu de rencontre pour les professionnels de la communication qui s'occupent des aspects sociaux, politiques, techniques et culturels de la communication en science et technologie.

A mesure que les questions scientifiques et technologiques prennent toujours plus d'importance dans la vie quotidienne des gens, la demande d'information augmente. Ce besoin montre bien que le science joue un rôle crucial dans de nombreux aspects de la société moderne, comme la prospérité économique ou la politique des gouvernements.

La Conférence PCST offrira aux professionnels de la communication et aux scientifiques du CERN l'occasion d'un échange d'opinions sur la situation actuelle et future de la communication scientifique. Le choix de l'un des plus grands laboratoires scientifiques du monde pour accueillir la Conférence PCST illustre la nécessité d'intégrer les scientifiques dans le processus de communication. Un atelier sera consacré à la communication scientifique institutionnelle et à son rôle pour aider le public à comprendre la signification de la recherche scientifique.

Les derniers développements de la communication scientifique et technologique seront considérés du point de vue de la théorie comme de la pratique. Les aspects sociologiques et politiques de la communication scientifique seront étudiés, ainsi que la recherche et la pratique dans les musées et les centres scientifiques. Une grande attention sera accordée à la communication sur le Web et les possibilités de ce nouveau média seront explorées.

Un débat public intitulé "Que fait la science pour la société ?" se tiendra le vendredi 2 février à 20 h dans la salle Arditi-Wilsdorf, 1 avenue du Mail, à Genève. Charles Kleiber, ministre suisse de la science et de la recherche, J.M. Gago, ministre portugais de la recherche, Catherine Cesarsky, directrice générale de l'ESO (Observatoire austral européen), Alain Vaissade, maire de Genève, et Robert Cailliau, co-inventeur du WWW, participeront à la discussion. L'événement est parrainé par la Ville de Genève, l'Etat de Genève, Euroscience Léman et la Fondation pour Genève.

Pour des informations complètes, consulter le site Web de la Conférence.

All journalists are welcome to attend this conference. Please contact the Press Office on +41 22767 4101 (or 2141) .

Note(s)

*Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.   La Fédération de Russie, Israël, le Japon, la Turquie, les Etats-Unis, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here