Le décompte : 1754 jours avant l'arrivée du LHC!

Simulation par ordinateur du tunnel LHC

Le Conseil du CERN*, au sein duquel les représentants des vingt Etats membres de l'Organisation décident des programmes scientifiques et des ressources financières, a tenu ce jour sa 118e session sous la présidence du professeur Maurice Bourquin (CH).

Rapport d'activité du Directeur général

Le Directeur général du Laboratoire, Luciano Maiani, a présenté pour la première fois le calendrier de la mise en service du Grand collisionneur de hadrons (LHC). Le LHC produira ses premières collisions de faisceaux lors d'une période d'exploitation pilote qui débutera le 1er avril 2006 - "Nous sommes à 1754 jours du LHC". Une période complète d'exploitation de sept mois pour la physique commencera en juillet 2006. Le programme ions lourds du LHC commencera en février 2007.

Le professeur Maiani a attiré l'attention du Conseil sur le fait que le projet LHC constitue maintenant la principale activité du CERN, puisqu'il absorbe plus de 70% des ressources du Laboratoire. En outre, si l'on considère que des contrats ont été attribués pour environ 70% du coût total du LHC et que 30% de ce coût a été payé, le projet est d'ores et déjà très avancé. L'adjudication à l'automne prochain des contrats pour les 1158 aimants dipolaires supraconducteurs de quinze mètres de long mettra un point final à la passation des principaux contrats pour le LHC. Les deux premiers aimants de présérie du LHC sont déjà arrivés au CERN et montrent tous deux d'excellentes performances. Une seconde chaîne d'aimants d'essai du LHC, représentant une cellule complète de la machine définitive, avec tous les systèmes techniques requis, est en préparation. Cette chaîne 2 fournira aux ingénieurs du LHC une dernière occasion d'étudier le comportement des différents systèmes de leur machine avant le début des travaux d'installation.

Le Directeur général (photo: 2e de gauche) a évoqué les activités qui se poursuivent dans le monde entier pour la construction de l'accélérateur LHC. La mise au point définitive d'aimants supraconducteurs complexes se poursuit aux Etats-Unis et au Japon, et il a cité l'arrivée récente au CERN, en provenance de Novossibirsk en Russie, du dernier des 360 aimants dipolaires et 180 aimants quadripolaires qui constitueront les lignes de transfert des protons dans le LHC.

Passant aux expériences, le Directeur général a annoncé que les expériences ATLAS et CMS du LHC sont passées à une production à plein régime. A ce jour, elles ont toutes deux franchi la majorité des étapes fixées pour leur réalisation et on a bon espoir que ces détecteurs seront prêts à fonctionner pour le 1er avril 2006. Il en est de même pour les expériences LHC de taille plus modeste ALICE et LHCb.

Calendrier de la mise en service du LHC

Décembre 2005

fin des travaux

Février 2006

premier faisceau

Avril 2006

premières collisions

Août 2006

première période d'exploitation pour la physique

Mars 2007

première période d'exploitation avec des ions lourds

L'informatique pour le LHC

Dans sa présentation de l'informatique pour le LHC, le Directeur général a indiqué qu'en raison de la complexité des données qui seront recueillies avec le LHC les expériences exigeront une puissance de calcul par octet d'information supérieure à tout ce qu'on a connu jusqu'à présent. "L'informatique pour le LHC", a-t-il déclaré, "devra dépasser la loi de Moore!" Il a cependant démontré que ce ne sera pas la première fois où l'informatique au CERN est allée au-delà de cette célèbre loi qui prédit l'évolution de la puissance de calcul. Pour l'informatique au LEP, lorsque le CERN avait abandonné la solution d'une installation centrale au profit d'une informatique distribuée, la loi de Moore avait dû également être laissée de côté. Ce projet, connu sous le nom de SHIFT, a valu récemment au CERN une prestigieuse distinction, le Prix pour les réalisations du XXIe siècle du Programme "Computerworld Honors". Pour le LHC, la solution adoptée est appelée Grille de calcul (Grid). Elle permettra de parachever l'union des réseaux et des ordinateurs pour produire un système mondial intégré et entièrement décentralisé. Avec l'appui financier de plusieurs Etats membres et de l'Union européenne, le CERN s'est lancé dans le projet DataGrid en partenariat avec plusieurs autres organisations scientifiques dans des disciplines aussi diverses que les sciences biomédicales ou l'observation de la Terre. Les technologies des grilles de calcul sont aussi développées activement aux Etats-Unis, souvent en relation avec la recherche en physique des particules. La capacité américaine en ce qui concerne les grilles de calcul contribuera aux ressources informatiques finales pour le LHC. Le Laboratoire prévoit qu'un tiers environ de l'infrastructure informatique pour le LHC sera installé au CERN, le reste étant réparti dans le monde entier.

Nominations de personnel supérieur

Le professeur R. Cashmore (GB) a été reconduit dans ses fonctions de Directeur des programmes des collisionneurs du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2003.
Le professeur C. Détraz (FR) a été reconduit dans ses fonctions de Directeur des programmes avec cibles fixes et des programmes futurs du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2003.
M. H. Hoffmann (DE) a été reconduit dans ses fonctions de Directeur du transfert de technologie et du calcul scientifique du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2003.
M. J. May (DE) a été reconduit dans ses fonctions de Directeur technique du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2003.
M. L. Evans (GB) a été reconduit dans ses fonctions de Chef du projet LHC du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2003.
M. J. Ferguson (GB) a été reconduit dans ses fonctions de Chef de la Division Support administratif du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2004.
M. Ph. Lebrun (FR) a été reconduit dans ses fonctions de Chef de la Division LHC du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2004.
Le professeur M. Delfino (ES) a été reconduit dans ses fonctions de Chef de la Division Technologie de l'information du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2002.

Elections

M. H. Schunck (DE) a été élu Vice-Président du Conseil pour une période d'un an à compter du 1er juillet 2001.
Le professeur M. Calvetti (IT) a été réélu membre du Comité des directives scientifiques pour une période de trois ans à compter du 1er juillet 2001.
M. J. Bezemer (NL) a été réélu Président du TREF pour une période d'un an à compter du 1er juillet 2001.
M. F Gruber (CH) a été élu Vice-président du TREF pour une période d'un an à compter du 1er juillet 2001.

Note(s)

* Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Fédération de Russie, Israël, le Japon, la Turquie, les Etats-Unis, la Commission des Communautés européennes et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here