« La physique et la vie » pour les professeurs de sciences européens

Que savez-vous de la science moderne ? Votre professeur de sciences était-il motivant et enthousiaste ? A moins que les cours de physique n'aient eu des vertus soporifiques ?

EIROforum1, groupe qui rassemble sept grandes organisations scientifiques européennes, dont le CERN2, lance la manifestation "Physique en scène 3". Celle-ci a pour objectif de stimuler l'intérêt des jeunes par l'intermédiaire de leurs professeurs, qui peuvent jouer un rôle décisif pour inverser la tendance à une baisse de l'intérêt pour la science et la recherche scientifique actuelle.

Il est regrettable que de nombreux jeunes européens ne gardent pas un très bon souvenir de l'enseignement scolaire des sciences, ce qui se traduit, à l'âge adulte, par un désintérêt et un manque de connaissances scientifiques Cette situation est devenue un véritable problème, surtout dans une époque où la science a une influence croissante sur notre vie quotidienne et où la société a plus que jamais besoin de scientifiques.

Que peut-on faire ? Certaines des principales organisations scientifiques européennes, ainsi que des chercheurs et des enseignants ont réfléchi ensemble et défini une approche unique en son genre appelée "Physique en scène". Ce sera la troisième année où ces instituts, avec un soutien substantiel de l'Union européenne, mettent œuvre ce projet, attaquant ainsi le problème à ses racines.

"Physique en scène 3" se base sur le concept très fructueux de "Physique en scène" introduit en 2000. Le programme est destiné aux professeurs de sciences et aux élèves de l'enseignement secondaire européen. Il fait partie de la préparation, depuis un an, de la Semaine européenne de la science et de la technologie 2003 (du 3 au 9 novembre), une initiative de la Commission européenne, et son déroulement est assuré par sept organisations scientifiques intergouvernementales européennes de premier plan.

"Physique en scène 3" a pour thème "La physique et la vie", suite à la décision d'élargir les activités de Physique en scène à l'ensemble des sciences de la nature. L'inclusion d'autres sciences enrichira ce concept déjà excellent en introduisant une variété de projets dont les objectifs se recouvrent partiellement, mettant ainsi en évidence les aspects pluridisciplinaires de la science moderne. Parmi les nombreux sujets à présenter figurent les rayonnements, la physique et l'environnement, l'astrobiologie (recherche de la vie extraterrestre), les systèmes complexes, les systèmes auto-organisateurs, les sciences du sport, les applications médicales de la physique, les mathématiques et l'épidémiologie, etc.

On considère qu'un enseignement des sciences innovant et stimulant est un facteur décisif pour attirer les jeunes vers les questions scientifiques, qu'ils choisissent ou non ensuite de faire une carrière scientifique. Le programme "Physique en scène 3" s'intéresse donc au contenu et à la forme de l'enseignement scientifique dans les écoles européennes et cherche à améliorer la qualité de l'enseignement et à trouver de nouveaux moyens d'inciter les élèves à s'intéresser aux sciences.

"Physique en scène 3" vise également à faciliter les échanges de bonnes pratiques et d'idées novatrices parmi les enseignants européens des sciences et à créer un lieu propice à un large débat entre des enseignants, des administrateurs et des décideurs sur les grands problèmes actuels des sciences de l'éducation. Il permettra aussi à la communauté européenne des enseignants des sciences d'accéder à l'immense réservoir commun de connaissances des organisations membres d'EIROforum, afin de promouvoir l'introduction de disciplines scientifique "neuves" dans les programmes et de donner ainsi aux élèves une image plus réaliste de la science moderne.

"Physique en scène 3" s'occupe de science fondamentale ainsi que des zones frontières entre les différentes disciplines, une tendance qui prend une importance croissante dans la science actuelle et dont on ne tient normalement pas compte dans les programmes scolaires. Une élément essentiel du programme est de donner aux enseignants un vue "de l'intérieur" et actualisée de ce qui se passe dans la recherche scientifique et de les informer des nouvelles possibilités de carrière, très diversifiées et intéressantes, qui s'offrent à leurs élèves.

Activités nationales

"Physique en scène 3" a déjà commencé et des comités nationaux de pilotage dans 22 pays, composés de professeurs de sciences, de chercheurs et d'administrateurs de haut niveau, ainsi que d'autres responsables de la définition des programmes scolaires, préparent maintenant les programmes de cette manifestation dans leurs pays. Dans le cadre de ces activités au niveau national, des personnalités de premier plan seront choisies pour représenter les communautés enseignantes de leur pays lors de la manifestation internationale finale, le festival "Physique en scène 3". On trouvera en annexe une liste des contacts nationaux.

Festival international

Un prestigieux "festival", organisé pendant la Semaine européenne de la science et de la technologie 2003, permettra de stimuler la diffusion d'outils éducatifs et de méthodes ayant fait leurs preuves, de définir les moyens les plus efficaces de soutien aux enseignants et de susciter de nouveaux développements dans l'enseignement des sciences. Il sera organisé au centre de recherches ESTEC de l'ESA à Noordwijk (Pays-Bas) du 8 au 15 novembre 2003 et aura pour apothéose la remise des Prix européens de l'enseignement scientifique récompensant l'excellence pédagogique, l'inspiration et la motivation des jeunes.

Archives de ressources en ligne

Il sera créé des archives en ligne des meilleurs matériaux et des meilleures pratiques pédagogiques en Europe, qui constitueront un "centre de ressources" unique mettant à disposition tous les matériaux intéressants identifiés pendant l'exécution du programme et offrant un espace pour des échanges bien au-delà de la durée du programme proprement dit.

Contact avec la presse au CERN

Dr James Gillies
Bureau de presse
1211 Genève 23, Suisse
Tél: +41 22 767 4101
Courriel: James.Gillies@cern.ch

Pour plus d'informations complètes cliquez sur "Physique en scène 3"

Le présent Communiqué de presse est publié en commun par les sept partenaires d'EIROforum. Les organisations associées au programme "Physique en scène 3" comprennent le Société européenne de physique (EPS) et l'Association européenne pour l'éducation en astronomie (EAAE).

Liste des points de contact nationaux

Vérifiez ici les informations les plus récentes des points de contact nationaux.

Pour plus d'information en général sur Physique en scène, contactez:

Helen Wilson
ESTEC - ADM-AE
European Space Agency
Postbus 299
2200 AG Noordwijk
The Netherlands
+31 71 565 5518 (tel)
+31 71 565 5590 (fax) ou
Courriel : Physics.on.Stage@esa.int

Note(s)

1. Membres d'EIROforum : Organisation européenne pour la Recherche nucléaire (CERN), Laboratoire européen de Biologie moléculaire (LEBM), Agence spatiale européenne (ESA), Observatoire européen austral (ESO), Installation européenne de Rayonnement Synchrotron (ESRF), Institut Laue-Langevin (ILL), European Fusion Development Agreement (EFDA).

2. Le CERN, Laboratoire Européen pour la Physique des Particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, France, Finlande, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. L'Inde, Israël, le Japon, la Fédération de Russie, les Etats-Unis d'Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here