Le CERN et Caltech s'unissent pour pulvériser un record de vitesse Internet

Le CERN1 et l'Institut de technologie de Californie (Caltech) recevront demain une récompense pour avoir transféré plus d'un téraoctet de données à travers un réseau de 7000 km à la vitesse de 5,44 gigabits par seconde (Gbps), pulvérisant ainsi l'ancien record de 2,38 Gbps établi en février entre le CERN à Genève et Sunnyvale en Californie par une équipe composée de membres de Caltech, du CERN, du Laboratoire national de Los Alamos et du Centre de l'accélérateur linéaire de Stanford.

Le 1er octobre 2003, l'équipe internationale CERN-Caltech a établi ce nouveau record Internet2® Land Speed en transférant 1,1 téraoctet de données en moins de 30 minutes, soit un débit de 38 420,54 pétabits par mètre et par seconde. La vitesse moyenne de 5,44 Gbps est plus de 20 000 fois plus rapide qu'une connexion nationale large bande classique et revient à transférer l'intégralité d'un CD en une seconde ou d'un film DVD en environ sept secondes. La récompense sera remise à Olivier Martin du CERN et Harvey Newman de Caltech sur le stand du Lake Geneva Region à l'exposition Telecom World de l'UIT à Genève, en direct depuis la conférence Internet2 à Indianapolis à 17 h 30 (HEC), jeudi 16 octobre.

"Ce nouveau record constitue une autre avancée majeure vers notre objectif ultime qui vise à abolir les distances et ainsi permettre une collaboration scientifique plus efficace à travers le monde" a indiqué Olivier Martin, responsable des réseaux externes du CERN et à la tête du projet DataTAG de l'Union européenne. "Il prouve une nouvelle fois que reproduire des téraoctets de données dans le monde entier de manière usuelle et en temps voulu n'est plus un rêve."

Newman, head of the Caltech team and chair of the ICFA Standing Committee on Inter-Regional Connectivity said: "This is a major milestone towards our goal of providing on-demand access to high energy physics data from around the world, using servers affordable to physicists from all regions. We have now reached the point where servers side by side have the same TCP performance as servers separated by 10,000 km. We also localized the current bottleneck to the I/O capability of the end-systems, and we expect that systems matching the full speed of a 10 Gbps link will be commonplace in the relatively near future."

Pour Newman, chef de l'équipe Caltech et président du Comité permanent de l'ICFA sur les connexions interrégionales, "Cela marque une étape décisive vers notre objectif qui est de fournir un accès sur demande aux données en physique des hautes énergies depuis le monde entier, en utilisant des serveurs accessibles aux physiciens, où qu'ils se trouvent. Nous avons désormais atteint le stade où les serveurs côte à côte ont la même performance en TCP que des serveurs distants de 10 000 km. Nous avons également localisé le goulet d'étranglement actuel pour les capacités E/S des systèmes d'extrémité et nous espérons que les systèmes répondant à la liaison haut débit à 10 Gbps se banaliseront dans un futur relativement proche.'

"L'équipe de Caltech et du CERN a fait la démonstration d'un réseau haute performance inégalé, axé sur la prise en compte des besoins de la recherche d'avant-garde"  a indiqué Rich Caelson, président du jury de la compétition Internet2 land speed record (I2-LSR). "Ce nouveau record I2-LSR montre que les capacités de l'infrastructure de réseau sous-jacente permettent de répondre même aux exigences les plus pointues des scientifiques dans le monde entier."

Ce nouveau record a été établi grâce aux efforts des projets DataTAG et FAST et à un parrainage important offert par Cisco Systems, l'Union européenne, HP, Intel, Juniper, Level 3 Communications, T-Systems, la Fondation nationale pour la science (NSF, Etats-Unis) ainsi que par le département américain de l'énergie. Cisco Systems, l'Office de Promotion des Industries et des Technologies (OPI, Genève), les Services Industriels de Genève (SIG) et Telehouse Europe ont permis de prolonger la plate-forme expérimentale DataTAG à 10 Gbps jusqu'au hall d'exposition de Telecom World 2003 à Palexpo.

Les progrès en matière de réseaux longue distance sont si rapides que tout en se préparant à recevoir sa récompense, l'équipe CERN-Caltech n'exclut pas de battre son propre record durant l'exposition Telecom World de l'UIT.

Notes pour les journalistes

Le CERN, le Laboratoire européen pour la physique des particules, est l'un des plus prestigieux centres de recherche fondamentale du monde. Il construit actuellement le Grand collisionneur de hadrons (LHC). Dans le LHC, l'entreprise scientifique la plus ambitieuse que le monde ait jamais connue, de minuscules fragments de matière entreront en collision frontale pour révéler les lois fondamentales de la Nature. Le LHC doit entrer en service en 2007 et quelque 7000 scientifiques d'universités et de laboratoires du monde entier s'en serviront pour apporter des réponses aux questions les plus fondamentales de la science.

L'Institut de technologie de Californie est l'un des plus grands centres de recherche mondiaux. Il dispense également un enseignement scientifique et technologique à une population étudiante composée d'environ 900 étudiants du deuxième cycle et 1000 doctorants, garants d'un niveau de connaissances élevé et de prouesses intellectuelles. Le campus de Caltech (50 ha environ) est situé à Pasadena, en Californie, une ville de 135 000 habitants aux pieds des montagnes de San Gabriel, à environ 50 km de l'océan Pacifique et 15 km au nord-est du Los Angeles Civic Center. Caltech est une université indépendante, financée par des fonds privés et n'est associée ni au système des Universités de Californie, ni aux universités polytechniques de l'Etat de Californie.

Internet2® est un groupement de 200 universités qui travaillent en partenariat avec l'industrie et le gouvernement pour développer et mettre en place des applications et des technologies de réseaux de pointe, stimulant ainsi la création de l'Internet du futur. Internet2 reconstitue le partenariat entre l'université, l'industrie et le gouvernement qui avait favorisé les débuts de l'Internet actuel. L'Internet2 Land Speed Record est un concours public et permanent. Pour connaître en détail les propositions récompensées, le règlement complet, les modalités de soumission et d'autres informations complémentaires, se reporter au site.

DataTAG est un projet financé par l'Union européenne en vue de créer un banc d'essai intercontinental à grande échelle pour les grilles de calcul intensif. Il est axé sur les questions de réseaux haute performance via une liaison optique spécialisée de type "chemin lumineux" (lambda) à 10 Gbps entre Genève (Suisse) et Chicago (USA), et sur l'interopérabilité des grilles grâce à une collaboration entre d'une part les projets européens DataGRID et CrossGrid et, d'autre part, les trois projets de grilles américaines iVDGL, GriPhyN et PPDG, afin de définir et mettre en œuvre une plate-forme compatible.

FAST est un projet mené par Caltech en vue de développer à l'avenir des réseaux à ultra-grande échelle, robustes et stables, atteignant des vitesses de 100 Gbps et plus. Ces réseaux seront indispensables pour prendre en charge la nouvelle génération d'informatique à ultra-grande échelle et les ensembles de données de l'ordre du péta à l'exaoctet, prometteurs de nouvelles découvertes dans le domaine des sciences fondamentales et appliquées durant la prochaine décennie.

Contacts

CERN : Olivier Martin Tél: +41-22-767-4894
Caltech : Harvey Newman Tél: +1-626-395-6656
Internet2 : Michelle Pollak Tél: +1-202-285-4590

Note(s)

1. Le CERN, l'Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, Suisse. La Fédération de Russie, l'Inde, Israël, le Japon, la Turquie, les Etats-Unis d'Amérique, la Commission des Communautés européennes et l'Unesco ont le statut d'observateur.

You are here