Oracle rejoint la collaboration Cern Laboratoire Ouvert pour faire progresser les grilles de calcul

Genève, le 3 décembre 2003. Le CERN1 et Oracle Corporation (NASDAQ: ORCL) ont annoncé ce jour qu'Oracle rejoignait le programme "CERN laboratoire ouvert pour les applications des grilles de calcul" (CERN Openlab), en vue de collaborer à la création de nouvelles technologies de grilles de calcul et à l'étude de nouvelles solutions en matière de gestion de données et d'informatique, qui iront bien au-delà de l'informatique actuelle basée sur l'Internet.

Le programme "CERN laboratoire ouvert pour les applications des grilles de calcul" consiste en une collaboration entre des chercheurs du CERN et des entreprises comme Oracle afin de concevoir des solutions d'avant-garde pour les grilles de calcul du futur. Ce programme, auquel participent des partenaires comme Oracle, Enterasys Networks, HP, IBM et Intel, vise à construire et mettre à l'épreuve des applications de grille prototypes dotées de fonctionnalités et d'une puissance toujours plus importante. Ce partenariat, sous forme de collaboration ouverte, met l'accent sur un programme de développement commun pour des grilles de calcul intensif basées sur des normes ouvertes.

Oracle alloue 1,5 million d'euros pendant trois ans au financement d'équipements et de bourses destinées à de jeunes chercheurs, qui testeront Oracle® Database 10g au sein de l'environnement exigeant du CERN. Le grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN, actuellement en cours de construction, est le plus grand instrument scientifique au monde. La Grille de calcul LHC (LCG) devrait être l'application la plus avide de données de la décennie, car elle représentera le maillon essentiel entre les détecteurs LHC et près de dix mille scientifiques et des dizaines de milliers d'ordinateurs dans le monde entier. Cette grille de calcul sera utilisée pour analyser les données du LHC, passant au crible plusieurs pétaoctets de données sur les collisions de particules (un pétaoctet correspondant à un million de gigaoctets), à la recherche d'indices sur les origines de l'Univers.

"La grille de calcul nous confronte à des enjeux qui sont de comprendre quelle incidence celle-ci aura sur les futures applications, à quels secteurs des organisations elle sera le plus bénéfique, quelles sont les applications les mieux adaptées à son usage et quels défis pose sa mise en œuvre. La collaboration CERN laboratoire ouvert nous permettra de démontrer comment les technologies de grille influenceront le développement futur de la Grille de calcul LHC, laquelle est déjà utilisée dans la réalité sous forme d'une grille couvrant une douzaine de pays différents" a déclaré Wolfgang von Rüden, à la tête du projet CERN laboratoire ouvert pour les applications des grilles de calcul et chef de la Division IT du CERN. "Dans le cadre du partenariat Openlab, nous avons choisi de nous concentrer sur la technologie 10g d'Oracle, car cette entreprise connaît bien les grilles de calcul et qu'elle est capable d'offrir une architecture en grappe haute performance nous permettant de partager l'ensemble de nos ressources et répond à nos besoins en favorisant l'adoption de matériel standard."

Pour Sergio Giacoletto, vice-président exécutif d'Oracle pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, "le fait d'avoir déjà pu lancer la technologie de grille sur le marché sous la forme d'Oracle 10g est dû en grande partie au partenariat étroit mis en place avec le CERN au fil des ans. Le CERN repousse les limites de ce domaine et nous sommes ravis d'apporter une nouvelle contribution en parrainant le projet Openlab. Les technologies de grille avant-gardistes mises au point au CERN seront mises à l'épreuve dans le cadre de son projet de Grand collisionneur de hadrons. Ces technologies étant ensuite commercialisées pour le grand public, les bénéfices pour notre entreprise comme nos clients n'en seront que plus grands".

Au sujet du CERN

Le CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus grand centre mondial de recherche en physique des particules, situé en Suisse, près de Genève. Le CERN est à l'origine de développements technologiques qui ont fait bénéficier le monde d'avancées dans des domaines aussi divers que l'imagerie médicale ou le World Wide Web. Fondé en 1954, le Laboratoire a été l'un des premiers projets communs de l'Europe et il est devenu un magnifique exemple de collaboration internationale. D'autres pays sont venus s'ajouter aux douze signataires initiaux de la Convention du CERN, et l'Organisation compte actuellement vingt Etats membres.

Au sujet d'Oracle Corp.

Oracle est la plus grande société de génie logiciel d'entreprise au monde. Pour plus d'informations sur Oracle, visitez le site www.oracle.com.

Marques commerciales

Oracle est une marque déposée d'Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Les autres dénominations peuvent être des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs.

Pour plus d'informations

CERN

François Grey
Stratégie et Communications informatiques
Francois.Grey@cern.ch
+41-22-767-1483

Jamie Shiers
Chef du groupe Base de données
Jamie.Shiers@cern.ch
+41-22-767-4928

Oracle

Steve Walker
Oracle Corporation
steve.walker@oracle.com
+44 118 924 0779

Charleen Burton
Weber Shandwick for Oracle
cburton@webershandwick.com
+44 20 7067 0532

Note(s)

1. Le CERN, le Laboratoire européen pour la physique des particules, a son siège à Genève. Il compte actuellement vingt Etats membres : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. L 'Inde, Israël, le Japon, la Fédération de Russie, les Etats-Unis d'Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l 'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here