Le premier aimant du LHC construit par le Laboratoire Fermi quitte l'Illinois pour le CERN

Photo Fermilab 2004

Photo Fermilab 2004

Genève, le 12 mai 2004. Des représentants du Laboratoire national de l'accélérateur Fermi (Laboratoire Fermi*, relevant du ministère de l'énergie des Etats-Unis) près de Chicago, et des représentants du CERN** ont annoncé hier l'expédition d'un aimant supraconducteur de haute technologie depuis le Laboratoire Fermi à destination du CERN. Premier d'une série d'aimants similaires conçus et construits au Laboratoire Fermi, il jouera un rôle essentiel dans le fonctionnement du Grand collisionneur de hadrons (LHC), le nouvel accélérateur de particules en cours de construction au CERN, qui doit entrer en service en 2007.

"Ce premier aimant du Laboratoire Fermi est la démonstration concrète de l'importante collaboration entre deux laboratoires de premier plan exploitant des accélérateurs ", a déclaré le Directeur général du CERN, Robert Aymar. "Le LHC est une entreprise majeure au cœur d'une collaboration entre le CERN et les Etats-Unis et d'autres pays du monde entier. Sa réussite dépendra de la valorisation des compétences et des technologies de pointe que le Laboratoire Fermi et d'autres partenaires peuvent apporter au projet."

L'expédition de l'aimant de 13 m de longueur marque l'aboutissement d'une décennie de travaux menés au Laboratoire Fermi pour concevoir, développer, fabriquer et tester la prochaine génération d'aimants de focalisation pour accélérateurs de particules. Outre les neuf aimants pour le LHC construits aux Etats-Unis, le Laboratoire Fermi assemblera et expédiera également au CERN 18 aimants semblables, mais plus courts, conçus par le Laboratoire KEK au Japon.

A l'occasion d'une cérémonie organisée au Laboratoire Fermi pour célébrer l'expédition du Laboratoire Fermi vers le CERN du premier des 27 cryoaimants de ce type, M. Raymond L Orbach, directeur du Bureau des sciences du DOE, a rendu hommage au personnel du Laboratoire Fermi pour ses réalisations : "Je félicite chacun d'entre vous pour la recherche de l'excellence dans la conception et la technologie" a déclaré M. Orbach. "Ces aimants quadripolaires de focalisation constituent un triomphe technologique et sont essentiels à la réussite du LHC. L'équipe du Laboratoire Fermi a démontré son aptitude à produire de grands aimants, depuis leur fabrication jusqu'à leur bobinage et assemblage, en respectant des tolérances microscopiques. Nous vous sommes redevables d'avoir livré ces aimants conformément au calendrier et au budget, en ayant fait preuve d'excellence. Si les Etats-Unis sont toujours à l'avant-garde de la technologie des aimants supraconducteurs, c'est véritablement à vous que nous le devons".

Depuis le Laboratoire Fermi, l'aimant de 19 tonnes, encastré dans un cryostat cylindrique en acier orange vif, sera acheminé par voie terrestre jusqu'à Portsmouth (Virginie), puis chargé sur un cargo à destination d'Anvers où il devrait arriver le 3 juin. De là, il sera transporté par la route jusqu'à Genève. Dans un premier temps, seul un des aimants d'une valeur de un million de dollars sera expédié afin de s'assurer que le transport n'altère pas sa performance.

Les accélérateurs, les principaux instruments de la recherche en physique des hautes énergies, dépendent des progrès de la technologie des aimants pour parvenir aux énergies toujours plus élevées requises pour effectuer des découvertes dans ce domaine. Les systèmes d'aimants supraconducteurs construits par trois laboratoires nationaux du DOE (Laboratoire Fermi, Laboratoire national de Brookhaven et Laboratoire national Lawrence de Berkeley) représentent une part importante de la contribution totale de 531 millions de dollars versée par les Etats-Unis pour la machine et les détecteurs LHC.

Lorsque le LHC entrera en service en 2007, il supplantera le Tevatron du Laboratoire Fermi en tant que collisionneur de particules le plus puissant au monde. De nombreux physiciens américains rejoindront d'autres scientifiques du monde entier pour participer à des expériences utilisant les gigantesques détecteurs de particules placés dans les "régions d'interaction" du LHC, où des faisceaux de protons circulant en sens opposés entreront en collision à une énergie jamais égalée. Les faisceaux de protons seront maintenus sur leur trajectoire circulaire de 27 km par 1232 dipôles et 400 aimants quadripolaires construits par le CERN.

Les aimants du Laboratoire Fermi, ainsi que des aimants similaires construits par le Laboratoire KEK au Japon, focaliseront les faisceaux de protons aux régions d'interaction afin de maximiser le nombre de collisions qui se produiront dans les détecteurs. Du nombre de collisions de particules par seconde et de l'énergie de l'accélérateur dépend la capacité à réaliser des découvertes. A neuf teslas, les aimants supraconducteurs du Laboratoire Fermi et du KEK possèdent le champ magnétique de crête le plus élevé de tous les aimants de focalisation jamais construits pour un accélérateur de particules. L'intensité du champ magnétique de crête est un facteur essentiel de la capacité d'un accélérateur de créer des collisions de particules aux hautes énergies.

"Ces aimants repoussent les limites de la technologie supraconductrice. Ils marquent l'aboutissement d'une longue collaboration entre scientifiques et ingénieurs au CERN et au Laboratoire Fermi et sont des éléments essentiels pour amener le LHC vers son objectif nominal ", a déclaré Lyn Evans, chef du projet LHC au CERN.

Le physicien Akira Yamamoto, chef de l'équipe des aimants du KEK, a exprimé la reconnaissance de l'équipe japonaise pour cette étape qui vient d'être franchie. "Nos félicitations pour le succès de l'expédition au CERN du premier aimant quadripolaire achevé au Laboratoire Fermi" a déclaré Yamamoto. "En tant que partenaire de la collaboration internationale pour la réalisation de l'accélérateur LHC, nous avons été très heureux de collaborer avec le Laboratoire Fermi et le CERN pour produire ces aimants supraconducteurs de très haute technologie. Nous avons apprécié l'excellente coopération avec l'équipe du Laboratoire Fermi."

James Strait, physicien du Laboratoire Fermi et chef du projet aimants LHC réalisés par les Etats-Unis, a félicité tous ceux qui ont conçu et construit les aimants pour leur formidable réalisation technique, tout en leur rappelant l'objectif du projet : "Ces aimants permettront à la physique des particules d'obtenir d'importants résultats scientifiques au LHC", a-t-il indiqué. "La science est l'objectif ultime de toutes nos entreprises."

Contact avec la presse :

Christine Sutton
CERN Press Office
Phone : +41 22 767 6333
Fax : +41 22 785 02 47
Courriel : christine.sutton@cern.ch
www.cern.ch

Mike Perricone
Fermilab
Phone : + 1 630-840-5678
Courriel: mikep@fnal.gov
www.fnal.gov

Sites web apparentés :
CERN -- US LHC Accelerator Project -- Fermilab LHC Accelerator Project -- U.S. Department of Energy Office of Science -- Fermilab -- Brookhaven National Laboratory -- Lawrence Berkeley National Laboratory -- KEK Laboratory

Plus d'images en haute résolution sont disponibles sur http://www.fnal.gov/pub/presspass/press_releases/lhcmagnet/

 

Note(s)

* Le Laboratoire Fermi est un laboratoire national du ministère de l'énergie (DoE)/Bureau des sciences des Etats-Unis, géré par l'Universities Research Association, Inc.

** Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, a son siège à Genève. Ses Etats membres sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, Suisse. La Fédération de Russie, l'Inde, Israël, le Japon, la Turquie, les Etats-Unis d'Amérique, la Commission des Communautés européennes et l'Unesco ont le statut d'observateur.

You are here