Le CERN accueillera la conférence EnviroInfo 2004

Genève, le 6 octobre 2004. Dans le cadre des célébrations de son cinquantième anniversaire et suite à une proposition de l'administration du Canton de Genève, le CERN1 ,accueillera la Conférence EnviroInfo 2004 du 21 au 23 octobre prochains.

Même si son mandat – la recherche fondamentale en physique des particules – ne lui confère aucun rôle ni aucune responsabilité dans les études portant sur l'environnement, sa protection et le développement durable, le CERN est néanmoins concerné par les trois grands thèmes de cette conférence : l'environnement, l'informatique et le partage.

Depuis sa naissance, il y a un demi-siècle, le CERN accorde beaucoup d'attention aux questions environnementales, et veille en particulier à limiter le plus possible l'impact de ses activités sur le milieu ambiant. Depuis quelques années, il a mis en place un système de gestion de l'environnement, créé des voies de communication officielles avec les autorités locales sur ce sujet et informé le public via un site web.

Les technologies de l'information constituent un outil fondamental pour la recherche moderne en physique des particules. Non seulement le CERN est le lieu où le World Wide Web a été inventé, mais il participe aujourd'hui activement au développement de la Grille de calcul, qui formera une composante essentielle du LHC, son nouvel accélérateur de particules, qui est en cours de construction et devrait entrer en service en 2007. Les avancées réalisées par le CERN dans les technologies de l'information contribuent souvent à des améliorations dans d'autres domaines. C'est par exemple le cas du projet UNOSAT : ce service sur Internet fournit des images satellites de qualité aux agences des Nations Unies, aux ONG et à d'autres organisations pour aider les actions humanitaires, analyser et prévenir les risques environnementaux et planifier des opérations de reconstruction et de remise en état durables dans les zones touchées par des catastrophes naturelles. Le groupe chargé du projet UNOSAT travaille dans les locaux du CERN.

Le partage est au cœur du mandat et de la culture du CERN. En effet, le partage du savoir est capital pour un centre d'excellence spécialisé dans la physique des particules, qui a reçu pour mandat de rendre librement accessibles les résultats de ses travaux. Le CERN, qui est implanté sur le territoire de deux pays, s'affranchit depuis toujours des barrières géographiques et culturelles, ce qui confère une forte valeur symbolique à la décision d'en faire l'hôte de la conférence EnviroInfo 2004.

Note(s)

*Le CERN, Laboratoire européen pour la physique des Particules, a son siège à Genève. Ses Etats membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, France, Finlande, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. Israël, le Japon, la Fédération de Russie, les Etats-Unis d'Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l'UNESCO ont le statut d'observateur. Le Conseil du CERN est l'organe au sein duquel les représentants des vingt Etats membres de l'Organisation décident des programmes scientifiques et des ressources financières.

You are here