Le CERN reçoit une prestigieuse récompense de l'IEEE

Genève, le 27 septembre 2005. Lors d'une cérémonie qui s'est déroulée au CERN1 hier soir, M. W. Cleon Anderson, Président de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (Institut des ingénieurs en électricité et en électronique, (IEEE)2), a officiellement remis au Laboratoire un Milestone, une plaque qui lui est décernée en reconnaissance de l'invention des détecteurs électroniques de particules au CERN. La plaque a été inaugurée par M. Anderson et par George Charpak, prix Nobel et père de la technologie des chambres à fils au CERN en 1968.

Grâce à l'attribution de cette récompense, le CERN vient rejoindre un cercle de privilégiés : on compte actuellement un peu plus de 60 Milestones dans le monde, qui ont été décernés pour des réalisations cruciales comme la pose du premier câble transatlantique, le décryptage de messages à Bletchley Park durant la Seconde Guerre mondiale et la construction du train à grande vitesse japonais, le Tokaido Shinkansen.

"J'ai eu le plaisir de participer à la remise de sept de ces Milestones," a déclaré M. Anderson durant la cérémonie, ajoutant que toutes ces réalisations ont permis à l'humanité d'accomplir d'importants progrès. "Les travaux menés ici, au CERN, sont bénéfiques pour le monde entier" a-t-il conclu.

La recherche en physique des particules a connu une véritable révolution en 1968, lorsque Georges Charpak a publié un article décrivant la chambre proportionnelle multifils, l'ancêtre de nombreux détecteurs de particules utilisés au CERN aujourd'hui. Cette invention a ouvert la voie à de nouvelles découvertes en physique des particules, comme l'a souligné le secrétaire d'Etat suisse à l'éducation et à la recherche, Charles Kleiber. "Je suis heureux que l'IEEE ait décidé de décerner cet important Milestone au CERN pour l'invention du compteur de particules proportionnel multifils, créé par le professeur Georges Charpak et ses collaborateurs en 1968", a-t-il déclaré. "Ces travaux nous ont permis d'améliorer considérablement notre compréhension des constituants de la Nature."

L'invention de Charpak a aussi permis d'accélérer d'un facteur 1000 la collecte de données. Walter LeCroy, fondateur de l'entreprise éponyme, a souligné toute l'importance de cette réalisation en déclarant qu'elle avait "transformé le monde du développeur en électronique". "L'avènement des détecteurs électroniques de particules a créé le besoin de stocker, de transmettre et d'analyser des données plus rapidement que jamais auparavant", a-t-il indiqué. Beaucoup des développeurs qui travaillent pour LeCroy sont d'anciens physiciens des particules.

En 1992, Charpak, qui était au CERN depuis 1959, a reçu le prix Nobel de physique pour son invention. Il a aussi activement contribué à l'utilisation de ce nouveau type de détecteur dans diverses applications en médecine et en biologie. Le rôle crucial des instituts de recherche fondamentale comme le CERN dans la promotion d'innovations de cette nature a été un thème central de la cérémonie. "La réputation du CERN repose sur la recherche fondamentale" a déclaré Robert Aymar, Directeur général du Laboratoire, "mais l'Organisation est aussi une source importante de technologies nouvelles. Pour mener à bien nos travaux, nous avons besoin d'instruments qui font de plus en plus appel à l'électronique, de sorte qu'une collaboration étroite à l'échelle planétaire dans ce domaine est bénéfique pour la science. Réciproquement, nos propres avancées dans notre domaine se répercutent sur les équipements de l'industrie et, au bout du compte, vous les voyez arriver chez vous." Cet argument a été repris par Charpak, qui a lui-même mis en avant l'importance de la liberté intellectuelle en évoquant la période qu'il a passée au Laboratoire : "Le CERN était un endroit formidable. J'y ai joui d'une liberté qui m'a permis d'accomplir beaucoup de réalisations inattendues."

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le premier centre mondial de recherche en physique des particules. Il a son siège à Genève et a actuellement pour Etats membres l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'Inde, Israël, le Japon, la Fédération de Russie, les Etats-Unis d'Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

2. L'IEEE est la plus grande association de professionnels consacrée à la promotion de la technologie. Grâce à ses 365 000 membres dans 150 pays, elle fait autorité dans un large éventail de domaines comprenant les systèmes aérospatiaux, les ordinateurs, les télécommunications, le génie biomédical, l'électricité et l'électronique grand public. L'IEEE publie 30% de la littérature mondiale dans les domaines du génie électrique et électronique et de l'informatique, et elle a établi plus de 900 normes industrielles actuellement en vigueur. Cet organisme parraine ou co-parraine chaque année plus de 300 conférences techniques internationales. Pour plus d'informations, consultez www.ieee.org. Les IEEE Milestones ont été créés en 1983 pour distinguer les réalisations les plus remarquables dans l'histoire du génie électrique et électronique.

You are here