Le CERN reçoit un prix du Calcul haute performance à Supercomputing 2005

Genève, 16 novembre 2005. Le CERN1 a reçu le prix de la sensibilisation du public au Calcul haute performance (CHP) au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée cette semaine à Seattle à la conférence Supercomputing 2005. Cette conférence internationale est la plus importante pour le CHP. Le prix a été décerné par HPCwire, la principale publication CHP, dans la catégorie du Choix des rédactions 2005. Le lauréat est choisi par un panel de spécialistes CHP reconnus et de collaborateurs d'édition de cette branche d’activité. La citation du prix relève « un succès remarquable dans la sensibilisation du grand public aux contributions du calcul haute performance" et reflète la grande visibilité du CERN dans le domaine du calcul scientifique à travers son rôle de pointe dans certains des plus grands et plus ambitieux projets mondiaux et internationaux de grilles.

Le CERN pilote le projet LCG2, la grille de calcul du LHC, qui vise à construire une grille répondant aux énormes besoins de stockage et de traitement des données du Grand collisionneur de hadrons LHC, qui deviendra le nouveau fleuron du CERN dès sa mise en service prévue en 2007. Le projet LCG s'appuie déjà sur plus de 150 sites dans plus de 30 pays à travers le monde. Quatre expériences au LHC (ALICE, ATLAS, CMS et LHCb) devraient produire quelque 15 pétaoctets (millions de gigaoctets) de données par an, dont l’analyse demandera l’équivalent de 100 000 processeurs actuels pour rechercher de fuyantes particules fondamentales. Le CERN coordonne également le projet de grille EGEE3 pour la science en ligne en Europe, financé par l’UE, auquel participent 70 partenaires institutionnels en Europe, aux Etats-Unis et en Russie. Ce projet vise à fournir une infrastructure de grille de niveau production pour toutes les sciences. Déjà, plus de 20 applications dans différents domaines scientifiques, dont l’observation de la Terre, la prévision climatique, l’exploration pétrolière et la création pharmaceutique, exploitent cette infrastructure. Le CERN a également inauguré une forme nouvelle de partenariat industriel, le laboratoire ouvert du CERN (CERN Openlab), avec Enterasys, HP, IBM, Intel et Oracle, pour travailler ensemble sur les essais et la validation des nouvelles solutions, matérielles et logicielles, des différents partenaires dans le cadre de la grille avancée du CERN.

Recevant le prix au nom du CERN, David Foster, chef du groupe réseau et communications du CERN, a déclaré : « Ce prix est un grand honneur pour le CERN et je pense réellement que nos partenaires institutionnels et industriels dans le LCG, EGEE et le laboratoire ouvert du CERN en partagent le mérite. La technologie de grille que nous mettons en place pour le LHC repose nécessairement sur de nombreux instituts qui tous contribuent à une plus grande sensibilisation du public à cette nouvelle approche du calcul haute performance ». L’éditeur de HPCwire, Tom Tabor, a déclaré : « Le prix HPCwire du Choix des rédactions reflète l’avis des spécialistes les plus éminents de l’informatique haute performance, commerciale comme universitaire, sur ce qui constitue la pointe la plus avancée de la technologie. Dans la catégorie sensibilisation du public, un grand nombre de réponses se sont portées en faveur du CERN. Cela reflète l’image mondiale du CERN comme celle d’une organisation qui fait reculer les frontières du calcul scientifique ».

Liens utiles :

Pour toute information complémentaire s’adresser à :

  • François Grey
  • Equipe communication IT
  • Département IT, CERN
  • Tél :  +41 22 767 1483
  • Fax +41 22 767 1070
  • Courriels: Francois.Grey@cern.ch

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le premier centre mondial de recherche en physique des particules. Il a son siège à Genève et a actuellement pour Etats membres l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'Inde, Israël, le Japon, la Fédération de Russie, les Etats-Unis d'Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

2. Le projet LCG de grille de calcul pour le LHC a pour objectif d’assurer la construction et la maintenance d’une infrastructure de stockage et d’analyse des données pour l’ensemble de la communauté de la physique des hautes énergies qui utilisera le LHC. La découverte de nouvelles particules fondamentales et l’étude de leurs propriétés avec l’accélérateur LHC ne sont possibles qu’à travers une analyse statistique de quantités colossales de données recueillies par les détecteurs au LHC – ATLAS, CMS, ALICE et LHCb – appuyée sur une comparaison détaillée avec des simulations théoriques extensives sur ordinateur.

3. Le projet EGEE, initialement financé par la CE pour deux ans, vise à prendre appui sur les avancées récentes en technologie de grille pour développer une infrastructure de grille de service disponible aux chercheurs 24 heures sur 24. Son ambition est d’offrir aux chercheurs, aussi bien universitaires que du secteur industriel, quelle que soit leur implantation géographique, l’accès aux grandes ressources informatiques. Le projet EGEE identifie un vaste spectre de disciplines scientifiques, et leurs applications, et soutient la mise en œuvre de plusieurs de celles-ci.

You are here