LHC : Redémarrage prévu en 2009

Derniers préparatifs sur un aimant de remplacement prêt à descendre dans le secteur 3-4 (Image: CERN)

Genève, le 5 décembre 2008. Le CERN1 confirme que le Grand Collisionneur de hadrons (LHC) redémarrera en 2009. C’est l’une des informations qui figurent dans le rapport actualisé publié ce jour sur la situation du LHC après un dysfonctionnement survenu le 19 septembre dernier.

Pour Robert Aymar, directeur général du CERN, « la priorité des priorités pour le CERN aujourd’hui, c’est de fournir aux expériences des données issues de collisions dès que ce sera raisonnablement possible. C’est-à-dire à l’été 2009. »

Le dysfonctionnement initial a été causé par une connexion électrique défectueuse entre deux aimants de l’accélérateur. Cette défaillance a entraîné des dommages mécaniques et un dégagement dans le tunnel de l’hélium en provenance des masses froides des aimants. Les procédures de sécurité adéquates étaient en vigueur, les systèmes de sécurité ont fonctionné comme prévu et personne n’a été mis en danger.

Une étude approfondie du dysfonctionnement a permis aux ingénieurs du LHC de déterminer les moyens d’éviter qu'un incident similaire ne se produise à l’avenir, et de concevoir de nouveaux systèmes de protection pour la machine. Au total, 53 aimants devront être sortis du tunnel pour être nettoyés ou réparés. À ce jour, 28 ont déjà été remontés en surface, et les deux premiers aimants de rechange ont été installés dans le tunnel. Le calendrier actuel prévoit la réinstallation du dernier aimant d’ici à fin mars 2009 ; le LHC devrait être mis en froid et prêt pour les essais électriques d'ici à fin juin 2009.

« Nous aurons beaucoup de travail au cours des mois à venir, a indiqué Lyn Evans, chef du projet LHC, mais à présent nous disposons d’une feuille de route, ainsi que du temps et des compétences nécessaires pour être en mesure de fournir des données pour la physique d'ici à l'été. Actuellement, nous sommes en période d'arrêt annuel, jusqu'au mois de mai ; c’est pourquoi nous espérons ne pas perdre trop de temps."

Pour plus de précisions sur le calendrier de redémarrage, voir le rapport publié aujourd'hui. Télécharger le rapport ci-dessous

PHOTO: Deux des interconnexions les plus touchées dans le secteur 3-4 du LHC. PHOTO: Supports endommagés d’un quadripôle du LHC dans le secteur 3-4. PHOTO: Intérieur du secteur 3-4 du tunnel du LHC, à l'endroit où est survenu le dysfonctionnement du 19 septembre.

Réparation des dipôles du LHC secteur 3-4 (Vidéo: CERN)

AttachmentSize
LHC restart report.pdf118.35 KB

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, Israël, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here