Le CERN annonce la publication d’un livre animé, Voyage to the Heart of Matter

Genève, le 19 octobre 2009. Voyage to the Heart of Matter met en scène l’expérience ATLAS sous la forme d’un livre animé pour expliquer la science qui sera étudiée avec le Grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN1. Le livre, dont le lancement aura lieu à Londres le 9 novembre sera traduit ultérieurement en plusieurs langues. Les journalistes sont invités à la sortie presse de l’édition britannique le 9 novembre à 10 h à l’espace Time & Space Café de la Royal Institution2, où un exemplaire presse leur sera remis. Ils pourront également y interroger des physiciens à l’aube des premiers résultats de physique au LHC, une période qui s’annonce passionnante.

Au LHC, les protons, se déplaçant à une vitesse proche de celle de la lumière, entreront en collision 40 millions de fois par seconde au cœur de détecteurs de particules comme ATLAS, en produisant des gerbes de particules afin de recréer les conditions qui prévalaient quelques millionièmes de seconde après le big-bang. Les lecteurs de tout âge pourront vivre avec l’expérience ATLAS ce voyage fascinant jusqu’aux origines de l’Univers.

Grâce à la collaboration unique entre ATLAS et Anton Radevsky, un véritable magicien du papier, 7000 tonnes de métal, de verre, de plastique, de câbles et de microprocesseurs se sont miniaturisés en un livre animé qui raconte l’histoire de la quête menée par le CERN pour comprendre la naissance de l’Univers.
La version anglaise du livre est publiée par les éditions Papadakis.

Pour s’inscrire pour le lancement : Le nombre de place étant limité, les personnes intéressées doivent s’inscrire depuis le site web du STFC3http://www.stfc.ac.uk/forms/mediaevent.aspx avant le 26 octobre.

Physiciens présents : Dave Charlton, porte-parole adjoint de la Collaboration ATLAS, travaille pour l’Université de Birmingham. Dan Tovey, qui dirige le groupe ATLAS à l’Université de Sheffield, est le porte-parole adjoint d'ATLAS pour le Royaume-Uni. Pippa Wells, physicienne britannique travaillant au CERN, est le chef de projet du détecteur interne d’ATLAS.

Pour plus de renseignements :

Bureau de presse du CERN +41 (0)22 76 721 41 or +41 (0)22 76 734 32

http://www.cern.ch; http://www.atlas.ch; http://www.papadakis.net

Éditions Papadakis : Sarah Roberts Tél. +44 (0) 16 35 24 88 33
sarah.roberts@papadakis.net

Le livre:

  • 280 x 220mm (format vertical) en couleur
  • Relié (8 pages)
  • ISBN 9781906506063
  • Papadakis Publisher, London
  • 20 £

Le livre pourra être acheté à partir de la fin novembre. Les exemplaires presse seront disponibles à compter du 9 novembre. Les journalistes ne pouvant participer au lancement et qui souhaitent obtenir leur exemplaire presse doivent contacter les éditions Papadakis.

Des photos du livre peuvent être téléchargées depuis cette url : http://atlas.ch/popupbook/

À propos des auteurs :

Anton Radevsky est un illustrateur spécialiste des livres animés, domicilié à Sofia, en Bulgarie. On lui doit déjà The Modern Architecture Pop-Up Book, The Pop-Up Book Of Space Craft et The Wild West Pop-Up Book.

Emma Sanders fait partie de l’équipe du CERN responsable des activités d’éducation et s’occupe également du développement du Microcosm, le centre d’exposition du Laboratoire.

Lancement :

Lundi 9 novembre de 10 h à 11 h 30 à la
Royal Institution of Great Britain
21 Albemarle Street,
Londres
W1S 4BS
+44 (0)20 7409 2992

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. Les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, Israël, le Japon, la Turquie, la Commission européenne et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

2. La Royal Institution, organisation indépendante à but non lucratif basée au Royaume-Uni, a pour vocation de promouvoir une connaissance juste et pertinente de la science et de ses incidences sur un monde qui évolue rapidement. Elle veut encourager les générations actuelles et futures à s’intéresser à la science, à accroître leurs connaissances et à devenir parties prenantes.

3. Le STFC (Science and Technology Facilities Council) au Royaume-Uni encourage et soutient la recherche scientifique et technologique de haut niveau. Il finance des chercheurs universitaires et donne accès à des installations de premier plan au Royaume-Uni et ailleurs, notamment au CERN. Par ailleurs, il stimule l’intérêt du grand public pour les sciences en communicant les résultats de la recherche et en suscitant le dialogue.

You are here