Le CERN annonce que le LHC fonctionnera en 2012

Genève, le 31 janvier 2011. Le CERN1 a fait savoir ce jour que le LHC fonctionnera jusqu’à la fin de 2012, avec un bref arrêt technique fin 2011. L’énergie de faisceau sera de 3,5 TeV en 2011. Cette décision a été prise par la Direction du CERN suite à l’atelier de Chamonix, organisé chaque année pour établir le calendrier d'exploitation du LHC, et à un rapport du Comité consultatif du CERN pour les machines, rendu public aujourd’hui. Elle donne aux expériences LHC de bonnes chances de découvrir une nouvelle physique dans les deux années à venir, avant le long arrêt prévu pour préparer une exploitation de la machine à de plus hautes énergies à compter de 2014.

« Si le LHC continue sur sa lancée et est aussi performant en 2011 qu’en 2010, l’année à venir s’annonce passionnante, a estimé Steve Myers, directeur des accélérateurs et de la technologie au CERN. Tout porte à croire que nous devrions pouvoir augmenter le taux de collecte de données d’au moins un facteur trois dans le courant de l’année. »

Il était prévu initialement de faire fonctionner le LHC jusqu’à la fin de 2011, puis de procéder à un long arrêt technique afin de préparer la machine pour une exploitation à sa pleine énergie nominale, soit 7 TeV par faisceau.  Toutefois, l’excellente performance du LHC au cours de sa première année complète d’exploitation a conduit à repenser ce calendrier.  Les améliorations attendues en 2011 sur le plan de la performance devraient augmenter le taux de collecte de données par les expériences d’au moins un facteur trois par rapport à 2010. On obtiendrait ainsi suffisamment de données cette année pour disposer d’indices intéressants d’une nouvelle physique, pour autant que celle-ci existe dans la gamme d’énergies à laquelle le LHC est exploité actuellement. Cependant, pour que ces indices se transforment en découverte, il faudrait davantage de données que ce qu’il est possible de collecter en une année, d’où la décision de repousser le long arrêt technique.  S’il n’existe pas de nouvelle physique dans la gamme d’énergies actuellement sondée par le LHC, l’exploitation durant toute l’année 2012 apportera aux expériences LHC les données requises pour explorer complètement cette gamme d’énergies avant le passage au niveau supérieur.

« Le LHC a extrêmement bien fonctionné en 2010 et de nouvelles améliorations sont prévues en ce qui concerne la performance ; nous avons donc de grandes chances d’arriver à des résultats intéressants d’ici à la fin de cette année, a indiqué Sergio Bertolucci, directeur de la recherche au CERN. Si la nature nous fait le cadeau d’avoir placé la plus légère des particules supersymétriques ou le boson de Higgs dans la gamme d’énergies actuelle du LHC, les données que nous comptons recueillir d'ici à la fin de 2012 devraient nous permettre de mettre la main dessus. »

Selon le calendrier annoncé aujourd’hui, les faisceaux feront leur retour dans le LHC le mois prochain et la machine fonctionnera jusqu’à la mi-décembre.  L’exploitation sera ensuite stoppée pour un bref arrêt technique, puis reprendra début 2012.

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël est État membre associé en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur

You are here