Le CERN annonce le lancement de Collide@CERN, son programme de résidence artistique

Le centre Ars Electronica. Image: Nicolas Ferrando, Lois Lammerhuber

Genève, 2 septembre 2011. Des collisions d’un nouveau genre vont bientôt se produire au CERN1, le Laboratoire européen de physique des particules à Genève. Avec son programme d’artistes en résidence Collide@CERN, le CERN ne se limite plus aux collisions de particules : il va orchestrer la rencontre entre créativité scientifique et créativité artistique. Le lancement de ce programme a été annoncé aujourd’hui à l’occasion du festival Ars Electronica, qui se déroule à Linz (Autriche).

Collide@CERN est un élément essentiel de la politique d’engagement du CERN en faveur de l’art, rendue public en août sous le mot d’ordre « Des arts en grand pour la science en grand ». Collide@CERN est un concours international qui s’étalera sur trois ans. Chaque année, des artistes travaillant sur des formes d’art différentes pourront rester jusqu’à trois mois en résidence grâce à une bourse. Ce programme a été rendu possible grâce à la générosité de différents donateurs, au rang desquels figurent à ce jour : Ars Electronica pour le prix des arts numériques (somme d’argent), des donateurs privés (bourse/résidence pour une démarche créatrice), ainsi que la Ville et le Canton de Genève pour la danse et la performance scénique (respectivement somme d’argent et bourse/résidence pour une démarche créatrice). UNIQUA Assurances SA Suisse est le parrain exclusif qui prendra en charge les assurances de tous les artistes participant au programme Collide@CERN.

« La science est au cœur de la société moderne et a une influence sur la vie quotidienne de chacun d'entre nous, a indiqué le Directeur général du CERN, Rolf Heuer. À ce titre, il est essentiel pour des organisations scientifiques comme le CERN de s’engager en faveur de la société à de nombreux niveaux. Pour nous, Collide@CERN est un élément important de cet engagement. »

Le premier volet du programme Collide@CERN a été annoncé en partenariat avec Ars Electronica, l’une des plus grandes organisations pour les arts numériques du monde et le partenaire culturel officiel du CERN. Les artistes sont invités à concourir pour le prix des arts numériques Collide@CERN d’Ars Electronica. Ce prix prend la forme d’une résidence en deux temps : d’abord, le lauréat séjournera deux mois au CERN, où il fera équipe avec un scientifique qui sera pour lui une source d’inspiration. Il passera ensuite un mois auprès d’Ars Electronica, où il pourra réaliser l’œuvre que lui aura inspiré son séjour au CERN. Enfin, celle-ci sera exposée au CERN et lors du prochain festival Ars Electronica, qui marquera le coup d’envoi du deuxième prix des arts numériques.

Le deuxième volet du programme Collide@CERN, qui portera sur la danse et la performance scénique, sera dévoilé en novembre. Il a été rendu possible grâce à la générosité de la Ville et du Canton de Genève.

« L’art porte sur des aspects que la science, seule, ne peut atteindre et inversement, explique Ariane Koek, spécialiste de la culture du CERN. En alliant la créativité à l’ingéniosité de l’être humain, Collide@CERN donne au CERN, aux artistes et aux scientifiques la possibilité de réaliser des collisions de créativité.

Des grands noms du monde artistique ont accepté d’être les mentors du programme d’artistes en résidence Collide@CERN. Citons entre autres Jacques Herzog, architecte suisse, Andreas Gursky, photographe allemand, Mariko Mori, artiste vidéo japonaise, Frans Lanting, photographe néerlandais, Brian Eno, musicien britannique et Antony Gormley, sculpteur britannique.

« Nous sommes particulièrement reconnaissants envers nos donateurs externes, partenaires culturels et mentors, qui permettent de réaliser cette toute nouvelle expérience du CERN, indique Ariane Koek. Sans eux, rien ne serait possible. »

Pour plus d’informations :

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. Un candidat à l’adhésion : la Roumanie. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, Israël, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur

You are here