Le Centre de recherche Wigner pour la physique, en Hongrie, remporte un important contrat pour l'hébergement de l'infrastructure de calcul du CERN

Genève, le 8 mai 2012. Le CERN1 a signé aujourd’hui un contrat avec le Centre de recherche Wigner2 pour la physique, à Budapest, qui constituera une extension du centre de données du CERN. En vertu du nouvel accord, le centre Wigner hébergera des équipements du CERN, qui permettront d’accroître notablement les capacités du centre de calcul de niveau 0 de la Grille de calcul du LHC et de mettre en application des solutions garantissant la continuité des activités. Le contrat restera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2015 et pourra être renouvelé quatre fois pour une durée d’une année.

« Installer des capacités de calcul dans le centre Wigner nous permet de disposer d’équipements supplémentaires et de sécuriser nos activités puisque nos ressources sont hébergées à distance, explique Frédéric Hemmer, chef du département IT du CERN. Ainsi, si une coupure d'électricité prolongée vient à se produire au CERN, nous serons à même de transférer des fonctions critiques au centre Wigner. On diminue ainsi les risques liés à la concentration de toutes les activités du centre de niveau 0 en un seul et même endroit. »

« Avoir un site et des opérations à distance suppose un grand nombre de contraintes pour les solutions de réseau. Avec l’aide de nos partenaires du monde de l’industrie, de la recherche et de l’enseignement, nous allons rechercher des solutions de pointe pour relier le CERN et le centre Wigner, ajoute David Foster, chef adjoint du département IT du CERN.

Le WLCG est un système mondial organisé sous forme de niveaux, avec un nœud central (le niveau 0), situé au CERN. Onze grands centres de niveau 1 répartis aux quatre coins du monde sont reliés au CERN grâce à des liaisons large bande spécialisées. Avec les centres de niveau 2 et 3, plus petits et reliés via Internet, le nombre total de centres de calcul participant au WLCG s’élève à plus de 140, répartis dans 35 pays. Le WLCG sert une communauté d’environ 8 000 scientifiques travaillant sur les expériences LHC, en leur permettant d’accéder de façon transparente à des installations de calcul et de stockage de données réparties.

Le centre de niveau 0 du CERN offre actuellement une capacité de stockage sur disque d’environ 30 pétaoctets et regroupe la majorité des 65 000 cœurs de processeurs dans le centre de calcul du CERN. Aux termes du nouvel accord, le centre Wigner accroîtra cette capacité grâce à 20 000 cœurs et une capacité stockage sur disque de 5,5 Po, des chiffres qui doubleront après trois ans.

« Ce nouveau partenariat entre le centre Wigner et le CERN fera date dans l’histoire de la collaboration de la Hongrie avec le CERN, a déclaré Peter Levai, directeur général du centre Wigner. Il célèbre de manière idéale le 20e anniversaire de l'adhésion de la Hongrie au CERN et est de très bonne augure pour les 20 années à venir. »

Le centre Wigner a remporté le contrat à la suite d'un appel d'offres avec mise en concurrence.

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

2. Le Centre de recherche Wigner pour la physique, de l'Académie hongroise des sciences, est situé à Budapest (Hongrie). Il a été créé le 1er janvier 2012. Il succède à l'Institut de recherche KFKI pour la physique nucléaire et corpusculaire (KFKI RMKI), qui a participé à de nombreuses expériences du CERN (ALICE, CMS, TOTEM, ASACUSA, NA61, RD51, WLCG). Le centre Wigner est maintenant l'institut hongrois qui participe à ces expériences.

You are here