Le CERN et Ars Electronica annoncent l'ouverture du concours pour le second Prix Ars Electronica Collide@CERN

Genève et Linz, le 18 juillet 2012. Le CERN1 et Ars Electronica2 invitent aujourd'hui les artistes travaillant dans le domaine du numérique à participer au concours pour le second Prix Ars Electronica Collide@CERN3. Le lauréat ou la lauréate recevra une bourse permettant de financer entièrement une résidence4 au CERN et à Ars Electronica, pour découvrir le monde de la science et ainsi ouvrir de nouvelles dimensions dans sa pratique artistique. C'est la deuxième année que le CERN et Ars Electronica collaborent sur ce projet.

« Cette résidence va révolutionner votre manière de percevoir le monde, ce qui est l'expérience la plus enrichissante pour un artiste, a déclaré Julius von Bismarck5, lauréat du premier prix l'an passé. C'est ce qui s'est passé pour moi. »

Julius von Bismarck travaille actuellement à développer les idées nées pendant sa résidence au CERN, et l'une de ses œuvres sera exposée cette année au Festival Ars Electronica, The Big Picture, qui se tiendra du 30 août au 3 septembre.

« Nous attendons avec impatience de découvrir un artiste inspiré par les collisions créatives entre art et science, a déclaré le Directeur général du CERN, Rolf Heuer. Cette deuxième édition du Prix Ars Electronica Collide@CERN6 marque la poursuite de nos relations avec les arts. »

« Vous pourrez voir l'œuvre de Julius von Bismarck issue de sa résidence au CERN et au Futurelab de Ars Electronica, a annoncé Gerfried Stocker, directeur de Ars Electronica. Elle sera présentée cette année au Festival Ars Electronica, dont l'édition 2012, intitulée "Big Pictures7", est axée sur le thème : briser les frontières entre disciplines et idéologies, renforcer les liens entre art et science et ouvrir de nouveaux horizons. Le Prix Ars Electronica Collide@CERN et son premier lauréat, Julius von Bismarck, sont un parfait exemple de ces liens, et correspondent tout à fait à ce thème. »

L'an passé, le concours a suscité 395 candidatures de 40 pays du monde entier. Cette année, les artistes exerçant dans tous les domaines sont invités à se présenter : seront les bienvenues les propositions en expérimentation sonore et musicale, architecture et design, sculpture, art et cinéma génératifs, projets s'appuyant sur les réseaux sociaux, ou encore œuvres explorant le lien que les gens font entre la science et la technologie. La seule condition est que les candidats doivent utiliser des techniques numériques pour la production et/ou le développement du projet proposé. La date de clôture est le 26 septembre 2012 et les candidats sont invités à soumettre leurs propositions en ligne, y compris une courte vidéo de présentation personnelle expliquant les raisons de leur candidature.

« L'an passé, la vidéo de Julius était d'une qualité exceptionnelle, explique Ariane Koek, spécialiste pour la culture au CERN. Nous sommes très impatients de découvrir les propositions qui seront faites cette année. »

Les candidatures sont à faire en ligne ici.

Contact :

Bureau de presse Ars Electronica

+43 (0) 732 7272 38 
+43 (0) 732 7272 638 
christopher.sonnleitner@aec.at

Pour plus d'informations :
Prix Ars Electronica
Arts@CERN

Suivre les activités du CERN :

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l'adhésion. Israël et la Serbie sont des États membres associés en phase préalable à l'adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

2. Créée en 1995, la société Ars Electronica Linz GmbH est chargée de planifier et de produire le Festival Ars Electronica et le prix Ars Electronica. Elle gère également l'Ars Electronica Center et de l'Ars Electronica Futurelab. La société est financée par la Ville de Linz, la province de Haute-Autriche et la République d'Autriche.

3. Le Prix Ars Electronica Collide@CERN est le volet « arts numériques » du programme triennal Collide@CERN lancé au en 2011 au CERN. Il s'agit d'un partenariat culturel entre le CERN et Ars Electronica.

4. La résidence au CERN dure deux mois et celle à Ars Electronica un mois. Les œuvres créées lors de la résidence seront exposées au Festival Ars Electronica 2013. L'Ars Electronica Futurelab offre au lauréat la somme de 10 000 euros. La résidence est entièrement financée par deux donateurs privés.

5. Julius von Bismarck vit et travaille à Berlin. En 2008, il remportait le Nica d'or du prix Ars Electronica 2008 pour son œuvre « Image Fulgarator ». Parmi ses dernières œuvres on peut citer « Von der Decke zum Boden », (une sphère métallique tombant du plafond), exposée à Berlin, qui joue avec la gravité et le mouvement ; « Public Face 2 (the Fühlometer) », un smiley de huit mètres de hauteur fait d'acier et de néons, installé au-dessus d'un phare et montrant les émotions des habitants de Lindau ; et « Self-Revolving Torus » – une sculpture cinétique de l'Univers. Pour voir plus d'exemples de ses travaux, consulter la page juliusvonbismarck.com.

6. Collide@CERN est un élément important de la politique d'échanges avec les arts du CERN, « des arts en grand pour une science en grand ». Collide@CERN est un concours international qui s'étalera sur trois ans. Chaque année, des artistes travaillant sur des formes d'art différentes pourront rester jusqu'à trois mois en résidence grâce à une bourse. Ce programme a été rendu possible grâce à la générosité de différents donateurs, au rang desquels figurent à ce jour : Ars Electronica pour le prix des arts numériques (somme d'argent), des donateurs privés (bourse/résidence pour une démarche créatrice), ainsi que la Ville et le Canton de Genève pour la danse et la performance scénique (respectivement somme d'argent et bourse/résidence pour une démarche créatrice). UNIQUA Assurances SA Suisse prend en charge à titre exclusif les assurances de tous les artistes participant au programme Collide@CERN.

7. Lors de l'édition 2012 du festival Ars Electronica, The Big Picture¸ qui se tiendra du 30 août au 4 septembre, Julius von Bismarck, premier lauréat du prix Ars Electronica Collide@CERN, présentera ses travaux.

You are here