La première résidence d’artiste au CERN touche à son terme

Genève, le 19 septembre 2012. Julius von Bismarck, lauréat du prix Ars Electronica Collide@CERN1 et premier artiste en résidence au CERN2, présentera le 25 septembre son œuvre Versuch unter Kreisen à l’occasion de la conférence marquant le terme de sa résidence au CERN. Au printemps dernier, Julius von Bismarck3 a passé deux mois au CERN, où il a fait équipe avec le physicien James Wells. Il a ensuite séjourné un mois à Ars Electronica4 pour compléter sa résidence.

« Je suis très impatient de savoir quel a été l'impact de la résidence de Julius au CERN et j’ai hâte de découvrir comment son séjour chez nous a influé sur son art, a déclaré Rolf Heuer, le directeur général du CERN. Son exposé nous éclairera sur le processus de création qui s’amorce lorsque la science et l’art entrent en collision. »

La conférence se tiendra au Globe de la science et de l’innovation, le bâtiment emblématique du CERN, et commencera par une allocution d’ouverture de Rolf Heuer et de Horst Hoertner, Directeur de Futurelab à Ars Electronica. L’événement débutera à 19 heures, avec ouverture des portes à 18 h 30. Il est indispensable de s’inscrire pour y assister.

« La conférence marquera le terme de la résidence de Julius, mais pas celui de ses liens avec le CERN, a souligné Ariane Koek, spécialiste des questions culturelles au CERN. Il rejoindra les rangs des artistes lauréats de la résidence et sera toujours le bienvenu parmi nous. Assurément, les nombreuses idées qui ont germé au cours de son séjour au CERN fleuriront pour se muer en œuvres d’art dans les années à venir. »

Dans l’intervalle, le délai de l’appel lancé aux artistes travaillant dans le domaine du numérique pour participer au deuxième prix Ars Electronica Collide@CERN a été reporté au 3 octobre. Le lauréat ou la lauréate recevra une bourse permettant de financer entièrement sa résidence au CERN et à Ars Electronica, pour y découvrir le monde de la science et, ainsi, apporter de nouvelles dimensions à sa pratique artistique. C’est la deuxième année que le CERN et Ars Electronica collaborent pour ce prix. Les candidatures doivent être déposées en ligne à l’url suivant : http://collide.aec.at/

Contact :

Bureau de presse d’Ars Electronica : christopher.sonnleitner@aec.at
Tél. : 0043 732 7272 38

Pour plus d’informations :

http://www.aec.at/prix/en/collide/
http://arts.web.cern.ch/collide

Pour vous inscrire à la conférence du 25 septembre, veuillez vous adresser à Merce.Monje.Cano@cern.ch

Informations complémentaires :

Collide@CERN est un élément important de la politique d’échanges avec les arts du CERN, « des arts en grand pour la science en grand ». Il s’agit d’un concours international qui s’étend sur trois ans. Chaque année, des artistes travaillant sur des formes d’art différentes pourront bénéficier d’une résidence pouvant durer jusqu’à trois mois. Ce programme est rendu possible grâce à la générosité de différents donateurs, au rang desquels figurent à ce jour : Ars Electronica pour le prix des arts numériques (somme d’argent), des donateurs privés (bourse ou résidence pour une démarche créatrice), ainsi que la Ville et le Canton de Genève pour la danse et la performance scénique (respectivement somme d’argent et bourse/résidence pour une démarche créatrice). UNIQA Assurances SA (Suisse) prend en charge à titre exclusif les assurances de tous les artistes participant au programme Collide@CERN.

Note(s)

1. Le prix Ars Electronica Collide@CERN est le volet « arts numériques » du programme Collide@CERN, s’étendant sur trois ans, créé par le CERN en 2011. La résidence artistique dure deux mois au CERN et un mois à Ars Electronica. Les œuvres créées lors de la résidence seront exposées au Festival Ars Electronica 2013. L’Ars Electronica Futurelab offre au lauréat la somme de 10 000 euros. La résidence est entièrement financée par deux donateurs privés.

2. Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

3. Julius Von Bismarck vit et travaille actuellement à Berlin. En 2008, il remportait le Nica d’or du prix Ars Electronica pour son œuvre Image Fulgarator. Parmi ses œuvres récentes, on peut citer Von der Decke zum Boden, (une sphère métallique tombant du plafond contre le sol), exposée à Berlin, qui joue avec la gravité et le mouvement ; Public Face 2 (the Fühlometer), un smiley de huit mètres de hauteur, fait d’acier et de néons, installé au-dessus d’un phare et montrant les émotions des habitants de Lindau ; et Self-Revolving Torus – une sculpture cinétique de l’Univers. Son œuvre la plus récente, Some Pigeons Are Born More Equal Than Others a été présentée cette année à la Biennale d’architecture de Venise. Pour d’autres exemples de ses œuvres, voir : http://www.juliusvonbismarck.com/.

4. Créée en 1995, la société Ars Electronica Linz GmbH est chargée de planifier et de produire le festival Ars Electronica et le prix Ars Electronica. Elle gère également l’Ars Electronica Center et l’Ars Electronica Futurelab. La société est financée par la Ville de Linz, la province de Haute-Autriche et la République d’Autriche.

You are here