Lancement au CERN de l’initiative sur le libre accès SCOAP3

Genève, le 1er octobre 2012. Des représentants d’organismes de financement scientifique et de bibliothèques de 29 pays se réunissent aujourd’hui au CERN1 pour lancer l’initiative sur le libre accès SCOAP32. Le libre accès révolutionne le modèle de publication scientifique traditionnel, en permettant que les articles scientifiques soient mis gratuitement à la disposition de tous, les éditeurs étant rémunérés directement pour l’indispensable service d’évaluation par les pairs qu’ils apportent à la communauté.

« Il est très gratifiant de voir combien le modèle de collaboration internationale qui a cours en physique des particules a pu servir à avancer sur une question sociétale importante, celle du libre accès à l’information scientifique, déclare le Directeur général du CERN, Rolf Heuer. Je suis fier de voir que le CERN a contribué à la recherche de solutions avantageuses pour toutes les parties, dans un domaine important aussi bien pour les scientifiques que pour les décideurs en matière de politique scientifique dans le monde entier. »

« Cela ressemblait beaucoup au travail sur une expérience du CERN, ajoute Salvatore Mele, chef du projet Libre accès au CERN, qui coordonne l'activité jusqu'à présent : une collaboration formidable entre des experts du monde entier, des volontaires des bibliothèques et des éditeurs partenaires, mettant en commun leurs savoir-faire différents et travaillant ensemble à construire quelque chose d’encore inédit ».

L’objectif de SCOAP3 est de permettre un accès sans restriction aux articles scientifiques parus dans des revues de physique des particules, alors que ces articles n’étaient jusqu’à présent disponibles pour les scientifiques que via certaines bibliothèques universitaires, et n'étaient pas accessibles au grand public. La diffusion sans restriction d'une information préliminaire, sous la forme d'articles encore non passés au crible de l'évaluation par les pairs (prétirages), est devenue la norme en physique des particules depuis une vingtaine d’années. SCOAP3 permet maintenant d’apporter au monde du libre accès les bénéfices de l’évaluation par les pairs assurée par les revues.

Dans le modèle SCOAP3, les bibliothèques et les organismes de financement mettent en commun les ressources utilisées actuellement pour les abonnements aux revues et les utilisent pour financer directement le système d’évaluation par les pairs. Les éditeurs de revues mettent alors leurs articles en libre accès, ce qui veut dire que n'importe quel internaute peut les lire. Les auteurs conservent le droit d’auteur sur le contenu, et les conditions de réutilisation du contenu sont généreuses.

Les éditeurs de 12 revues, représentant la grande majorité des articles publiés dans ce domaine, ont été sélectionnés par un processus ouvert et compétitif ; le projet SCOAP3 prévoit d’établir de nouveaux partenariats avec des institutions importantes en Europe, en Amérique et en Asie ; il s’agit à présent, du point de vue technique, d'organiser la réaffectation à un fonds coordonné au niveau international des crédits consacrés dans le modèle actuel aux abonnements.

SCOAP3 devrait être opérationnel pour les articles publiés à partir de 2014.

 

Contact :

info@scoap3.org

 

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

2. SCOAP3 http://scoap3.org est un groupement international d’instituts de recherche, d’organismes de financement, et de groupements de bibliothèques, ayant pour mission de faire passer au modèle du libre accès les articles scientifiques en physique des particules, en partenariat avec les grands éditeurs. SCOAP3 compte des centaines de parties prenantes dans 29 pays http://scoap3.org/whoisscoap3.html.

You are here