La Commission européenne et le CERN soutiennent une installation de recherche d’envergure au Moyen-Orient

Bruxelles/Genève, le 28 mai 2013. La Commission européenne et le CERN ont décidé aujourd’hui de soutenir la construction du Centre international de rayonnement synchrotron pour les sciences expérimentales et appliquées au Moyen-Orient (SESAME), l’une des installations de recherche les plus ambitieuses du Moyen-Orient.

Il s’agit d’une source de rayonnement synchrotron, dont le fonctionnement est comparable à celui d’un microscope géant. Cette installation permettra aux chercheurs de la région d’étudier les propriétés de matériaux de pointe, de processus biologiques et d’objets culturels. SESAME est une collaboration inédite, établie en Jordanie, qui rassemble des scientifiques issus de ses membres, à savoir l’Autorité palestinienne, Bahreïn, Chypre, l’Égypte, l’Iran, Israel, la Jordanie, le Pakistan et la Turquie. À côté de ses objectifs scientifiques, ce projet vise à promouvoir la paix dans la région par la voie de la coopération scientifique.

La commissaire européenne en charge de la recherche, de l’innovation et de la science, Mme Máire Geoghegan-Quinn, a déclaré : « Nous sommes très heureux de joindre nos forces à celles du CERN pour soutenir l’un des projets scientifiques les plus exaltants du Moyen-Orient. L’installation SESAME, non seulement mettra à la disposition des chercheurs de la région des équipements de pointe, mais elle attirera l’attention de la communauté internationale sur les grandes réalisations qui peuvent être faites dans la région par la voie d'une coopération pacifique. »

Le directeur de SESAME, le professeur Khaled Toukan, a ajouté : « La construction de SESAME avance bien, et nous souhaitons maintenant que le programme scientifique commence le plus tôt possible. L’aide précieuse du CERN, avec le soutien généreux de l'Union européenne, nous le permettra. »

En vertu de l’accord annoncé aujourd'hui, la Commission contribuera au projet à hauteur de 5 millions d’euros, ce qui permettra au CERN, dans le cadre du projet SESAME, de fournir les aimants destinés à un tout nouvel anneau de stockage d'électrons – le cœur de l'installation. Les jalons seront ainsi posés pour une mise en service de SESAME en 2015. En outre, la Commission européenne a déjà contribué au projet à hauteur de plus de 3 millions d’euros dans le cadre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat, et en finançant les systèmes informatiques, réseau et traitement de données de SESAME.

« SESAME est à ce jour l’un des projets les plus importants à l’échelle mondiale, a déclaré Rolf Heuer, directeur général du CERN. Les racines de ce projet sont très comparables à celles du CERN, et je suis très heureux que nous puissions apporter une contribution importante à la réussite de ce jeune laboratoire. »

La construction du laboratoire SESAME en Jordanie, où il aura son siège, a débuté en 2003. Tout comme le CERN, SESAME a été fondé sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Le don à SESAME d’éléments du laboratoire BESSY, à Berlin, a grandement favorisé le lancement du projet. Depuis, une communauté croissante de scientifiques de la région travaille en étroite collaboration avec des installations partenaires du monde entier, et plusieurs autres laboratoires ont contribué à faire de SESAME une installation de rang mondial.

 

Informations générales

Une conférence de presse se tiendra le 29 mai à 11 heures au Press Club Brussels, où le Directeur général du CERN, M. Rolf Heuer, la Présidente du Conseil du CERN, Mme Agnieszka Zalewska, et le Secrétaire scientifique, M. Tatsuya Nakada, présenteront la stratégie européenne pour la physique des particules. M. Robert-Jan Smits, de la Commission européenne, se joindra à eux pour expliquer la coopération mise en place pour le projet SESAME.

Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie, l’Inde, le Japon, la Turquie et l’UNESCO ont le statut d'observateur.

Les infrastructures financées par l’Union européenne, notamment le réseau paneuropéen GÉANT, son réseau partenaire ASREN et les infrastructures de calcul et de grille européennes, jouent un rôle majeur dans l’aide qu’elles apportent aux expériences de physique des particules du bassin méditerranéen, en fournissant la puissance réseau et informatique nécessaire pour partager et traiter les énormes quantités de données produites.

 

Contact avec la presse :

Commission européenne : Michael Jennings Tél. +3222963388

CERN : James Gillies Tél. +41227674101

SESAME : Clarissa Formosa-Gauci

Liens

SESAME : http://www.sesame.org.jo/

CERN : http://www.cern.ch/

You are here