Les expériences du CERN s'apprêtent à présenter leurs derniers résultats aux conférences d'été

Genève, le 17 juillet 2013. Les chercheurs travaillant sur les expériences du CERN1 s'apprêtent à présenter leurs derniers résultats aux conférences d'été. Cette année, deux grandes conférences auront lieu au cours des deux prochaines semaines : la conférence de physique des hautes énergies de la Société européenne de physique (EPS-HEP 2013), qui se tiendra à Stockholm (Suède), du 18 au 24 juillet, et la conférence Strangeness in Quark Matter (SQM 2013), qui aura lieu à Birmingham (Royaume-Uni), du 22 au 27 juillet.

« Cette année, nous n’attendons pas de nouvelles sensationnelles, a indiqué le Directeur général du CERN, Rolf Heuer, mais le CERN présentera une foule de résultats de physique passionnants et j'attends les deux prochaines semaines avec impatience. »

Cette année, la conférence EPS-HEP 2013 rassemblera des scientifiques du monde entier travaillant sur des installations très diverses : des accélérateurs comme ceux du CERN, des détecteurs étudiant les neutrinos produits dans des centrales électriques, des installations souterraines attendant patiemment de détecter des processus rares, ou encore des laboratoires observant les particules dans l’espace. Les quatre expériences LHC (ALICE, ATLAS, CMS et LHCb) présenteront à Stockholm leurs résultats, dont certains n’ont pas encore été communiqués. La conférence SQM, quant à elle, sera consacrée à l’étude de la matière chaude et dense créée lors des collisions nucléaires. Les expériences LHC y présenteront leurs derniers résultats, y compris ceux obtenus lors de la récente exploitation proton-ion plomb au LHC.

« Nous sommes très contents de la qualité et de la variété des contributions soumises à la conférence cette année, a souligné Sten Hellman, membre du comité d’organisation local de la conférence EPS-HEP 2013. Le programme devrait susciter un grand intérêt, et pas seulement chez les physiciens ! »

Du côté du CERN, les points les plus attendus auront notamment trait à une mise à jour de l’analyse des propriétés du boson de Higgs, à des mesures toujours plus précises, par exemple celles concernant des processus rares qui ont mis à l’épreuve le Modèle standard de la physique des particules2 et à des résultats surprenants obtenus lors de récentes mesures sur des collisions proton-ion plomb.

Durant la conférence EPS-HEP, une brève présentation de la journée à venir sera mise en ligne chaque matin à 8 h 30 CET sur le site : http://eps-hep2013.eu/press/index.html. On y trouvera également chaque soir, à 19 h 30 CET,  un résumé des moments forts de la journée.
 

Pour en savoir plus :

Contact bureau de presse du CERN :
press.office@cern.ch
+41 (0)22 767 34 32
+41 (0)22 767 21 41

Pendant la conférence EPS-HEP 2013 :
Sten Hellman, Université de Stockholm
Sten.Hellman@fysik.su.se
+46 703 78 44 79
 

Sites web des conférences :

http://eps-hep2013.eu/

http://www.ep.ph.bham.ac.uk/SQM2013/Home.html

 

 

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël et la Serbie sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie, l’Inde, le Japon, la Turquie et l’UNESCO ont le statut d'observateur.

2. Le Modèle standard de la physique des particules est la théorie qui décrit les particules fondamentales de la matière et les forces qui les unissent.

You are here