Derniers communiqués de presse

Le CERN annonce que le LHC fonctionnera en 2012

Genève, le 31 janvier 2011. Le CERN1 a fait savoir ce jour que le LHC fonctionnera jusqu’à la fin de 2012, avec un bref arrêt technique fin 2011. L’énergie de faisceau sera de 3,5 TeV en 2011. Cette décision a été prise par la Direction du CERN suite à l’atelier de Chamonix, organisé chaque année pour établir le calendrier d'exploitation du LHC, et à un rapport du Comité consultatif du CERN pour les machines, rendu public aujourd’hui.

Le Conseil du CERN reçoit de nouvelles demandes d’adhésion

Genève, le 17 décembre 2010. Les délégués, réunis aujourd’hui pour la 157e session du Conseil du CERN, ont félicité le Laboratoire pour cette première année d’exploitation réussie du LHC et se sont réjouis à la perspective d’un avenir radieux pour la science fondamentale au CERN1. L’ouverture du CERN à de nouveaux membres fut l’un des grands thèmes de l’ordre du jour. Des discussions vont à présent pouvoir s'ouvrir formellement avec Chypre, Israël, la Serbie, la Slovénie et la Turquie en vue de leur adhésion à l’Organisation en tant qu’État membre.

Une expérience du CERN ouvre la voie aux faisceaux d’antihydrogène

Genève, le 6 décembre 2010. L’expérience ASACUSA1 au CERN2 a réalisé une importante avancée dans le développement d’une technique novatrice pour étudier l’antimatière. À l’aide d’un piège à particules d’un type nouveau, un piège magnétique à étranglement, l’expérience a réussi à produire une quantité significative d’atomes d’antihydrogène en vol. Ces résultats sont publiés aujourd’hui dans la revue Physical Review Letters.

Les expériences LHC ouvrent de nouveaux horizons sur l’Univers primordial

Genève, le 26 novembre 2010. Après moins de trois semaines d’exploitation avec ions lourds, les trois expériences travaillant sur les collisions d’ions plomb au LHC ont déjà jeté une lumière nouvelle sur la matière telle qu’elle existait probablement aux tout premiers instants de l’Univers. L’expérience ALICE, qui est optimisée pour l’étude des ions lourds, a publié deux articles quelques jours à peine après le démarrage de l'exploitation avec ions lourds.

Des atomes d’antimatière produits et capturés au CERN

Genève, le 17 novembre 2010. L’expérience ALPHA au CERN1 vient de réaliser une avancée importante dans le développement de techniques pour comprendre l’une des énigmes de l’Univers, à savoir, ce qui différencie la matière de l’antimatière. Dans un article publié aujourd’hui dans la revue Nature, la collaboration annonce qu’elle a réussi à produire et à capturer des atomes d’antihydrogène.

CERN : Le LHC passe aux ions lourds

Genève, le 8 novembre 2010. Il aura fallu seulement quatre jours à l'équipe responsable de l'exploitation du LHC au CERN1 pour passer des protons aux ions plomb. À peine le dernier faisceau de protons pour 2010 était-il extrait, le 4 novembre, que la mise en service avec le faisceau d’ions lourds commençait l’après-midi même. Les premières collisions ont été enregistrées à 0 h30 CET le 7 novembre et des conditions stables ont été obtenues pour l’expérimentation avec ions lourds, aujourd’hui, à 11 h 20 CET.

Le LHC entre dans une nouvelle phase

Genève, le 4 novembre 2010. Au CERN1, l’exploitation 2010 avec protons auprès du LHC a pris fin avec succès aujourd’hui à 08:00 CET. Depuis la fin du mois de mars, lorsque les premières collisions se sont produites à une énergie totale de 7 TeV, les équipes de la machine et des expériences ont rempli tous les objectifs qu’elles s’étaient fixés pour cette première année d’exploitation pour la physique avec protons à cette énergie record, et un nouveau territoire a été exploré.

La collaboration ATLAS dévoile au CERN une peinture murale géante

Genève, le 6 octobre 2010. La collaboration ATLAS1, au CERN2, a dévoilé officiellement ce jour une peinture murale géante représentant le détecteur de particules ATLAS, qui recueille actuellement les données produites par l’accélérateur de particules le plus puissant du monde, à savoir le Grand collisionneur de hadrons (LHC). Installé dans une caverne à 100 mètres sous terre, le détecteur ATLAS n’est plus accessible aux visiteurs.

Pages

Subscribe to Derniers communiqués de presse

You are here