Derniers communiqués de presse

Les calculs commencent : la Grille mondiale de calcul pour le LHC reçoit ses premières données

Genève, le 3 octobre 2008. Aujourd’hui, trois semaines après l’injection des premiers faisceaux de particules dans le Grand collisionneur de hadrons - le plus grand accélérateur de particules du monde - la Grille mondiale de calcul pour le LHC célèbre le début du grand défi des données. Cette infrastructure de calcul permettra l’analyse et la gestion des quelque 15 millions de gigaoctets de données par an qui résulteront des centaines de millions de collisions subatomiques attendues chaque seconde à l’intérieur du LHC.

Inauguration du LHC le 21 octobre 2008

Genève, le 2 octobre 2008. À la suite de la circulation réussie d’un premier faisceau dans le LHC le 10 septembre dernier, l'instrument scientifique le plus grand et le plus complexe du monde sera officiellement inauguré au CERN le 21 octobre 2008. Des représentants des gouvernements des États membres du CERN, de ses observateurs et des autres nations participantes ont été invités.

Le redémarrage du LHC est prévu pour 2009

Genève, le 23 septembre 2008. Les investigations menées au CERN1 à la suite d’une forte fuite d’hélium dans le secteur 3-4 du tunnel du Grand collisionneur de hadrons (LHC) ont montré que l’incident a très probablement été causé par une connexion électrique défectueuse entre deux aimants de l’accélérateur. Pour pouvoir établir les circonstances exactes de la panne, il faudra ramener le secteur touché à température ambiante, puis ouvrir et inspecter les aimants concernés. Ces opérations prendront de trois à quatre semaines.

Incident dans le secteur 34 du LHC

Genève, le 20 septembre 2008. Un incident s'est produit le vendredi 19 septembre à la mi-journée, pendant la mise en service (sans faisceau de particules) du dernier secteur du LHC (le secteur 3-4) pour une exploitation à 5 TeV. L'incident a provoqué une forte fuite d'hélium dans le tunnel. Les investigations préliminaires indiquent que l'origine la plus probable de l'incident réside dans une connexion électrique défectueuse entre deux aimants. Cette connexion a probablement fondu en présence du fort courant électrique, entrainant une défaillance mécanique dans le système.

Pages

Subscribe to Derniers communiqués de presse

You are here