Dernier communiqué de presse

La République islamique du Pakistan devient État membre associé du CERN

Genève, le 19 décembre 2014. Le Directeur général du CERN1, M. Rolf Heuer, et le Président de la Commission de l’énergie atomique du Pakistan, M. Ansar Parvez, ont signé aujourd’hui à Islamabad, en présence du Premier ministre Nawaz Sharif, un document qui confère à la République islamique du Pakistan le statut d’État membre associé du CERN, sous réserve de sa ratification par le gouvernement du Pakistan.

« Le Pakistan participe activement aux travaux du CERN dans les domaines de la science et de la technologie depuis les années 1990, a déclaré M. Rolf Heuer. Rapprocher les nations en œuvrant pacifiquement pour le progrès de la connaissance et pour l’éducation est l’une des missions les plus importantes du CERN. Accueillir le Pakistan en tant que nouvel État membre associé est par conséquent pour notre Organisation un événement marquant, et je me réjouis à l’idée de renforcer notre coopération avec ce pays dans un proche avenir. »

« C’est en effet un jour historique pour la science au Pakistan. L’accord signé aujourd’hui vient récompenser la collaboration menée ces deux dernières décennies entre nos scientifiques, ingénieurs et techniciens et le CERN, a déclaré M. Ansar Parvez. Le statut d'État membre associé du CERN offrira de vastes possibilités à nos étudiants et notre industrie en matière de formation et d’échanges. Pour nous, au Pakistan, la science n’est pas seulement une quête de connaissances, c’est aussi un outil indispensable pour nous aider à construire notre nation. »

La République islamique du Pakistan et le CERN ont signé un accord de coopération en 1994. Plusieurs protocoles ont par la suite été signés, et le Pakistan a contribué à la construction des expériences CMS et ATLAS. Le Pakistan collabore aujourd'hui aux expériences ALICE, ATLAS, CMS et LHCb, et héberge un centre de calcul de niveau 2 dans le cadre de la Grille de calcul mondiale pour le LHC, qui apporte un appui pour le traitement et l’analyse des énormes quantités de données produites par les expériences. Le Pakistan participe également aux développements des accélérateurs, ce qui en fait un partenaire important pour le CERN.

Le statut d’État membre associé du CERN accordé au Pakistan ouvrira une nouvelle ère de coopération, renforçant le partenariat à long terme entre le CERN et la communauté scientifique du Pakistan. Il permettra à ce pays de prendre part à la gouvernance du CERN en participant aux sessions du Conseil de l’Organisation. De plus, les scientifiques pakistanais pourront devenir membres du personnel du CERN et participer aux programmes de formation et de développement professionnel du Laboratoire. Enfin, les entreprises pakistanaises pourront répondre aux appels d'offres du CERN, ce qui ouvrira la voie à une collaboration industrielle dans le domaine des technologies de pointe.

 

Footnote(s):

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche en physique des particules du monde. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. La Serbie est État membre associé en phase préalable à l’adhésion. Les États-Unis d’Amérique, la Fédération de Russie, l’Inde, le Japon, la Turquie, le JINR, l’UNESCO et l’Union européenne ont le statut d'observateur.

Subscribe to Dernier communiqué de presse