Le LHC bat le record du monde de l’intensité de faisceau

Genève, le 22 avril 2011. Aux alentours de minuit aujourd'hui, le Grand collisionneur de hadrons du CERN1 vient d’établir un nouveau record du monde d’intensité de faisceau auprès d’un collisionneur de hadrons, faisant entrer en collision des faisceaux avec une luminosité de 4,67 x 1032cm-2s-1. Ce nouveau record mondial pulvérise le précédent, de 4,024 x 1032cm-2s-1, détenu depuis 2010 par le collisionneur Tevatron du Laboratoire national de l’accélérateur Fermi, aux États-Unis, et marque une étape importante dans la mise en service du LHC. .

« L’intensité de faisceau étant la clé du succès du LHC, c’est une avancée très importante, estime le Directeur général du CERN, Rolf Heuer. Qui dit intensité plus élevée, dit plus de données, et qui dit plus de données, dit aussi plus grand potentiel de découvertes. »

La luminosité est une mesure du nombre de collisions se produisant dans un accélérateur de particules : plus la luminosité est élevée, plus la probabilité de collisions de particules est grande. Un point important lorsque l’on recherche des processus rares. Le boson de Higgs, par exemple, pour autant qu’il existe, sera produit très rarement. Il faudra donc une grande quantité de données pour pouvoir confirmer ou réfuter de manière incontestable son existence.

L’actuelle période d’exploitation du LHC devrait se poursuivre jusqu’à la fin de 2012. Les expériences auront ainsi le temps de recueillir suffisamment de données pour explorer complètement, dans leur quête d’une nouvelle physique, la gamme d’énergies accessibles avec des collisions à 3,5 TeV par faisceau, avant le passage à une exploitation à plus haute énergie. D’ici la fin de la période d’exploitation actuelle, nous devrions ainsi savoir si le boson de Higgs existe ou non.

 « Actuellement, l’excitation est à son comble au CERN, poursuit Sergio Bertolucci, directeur de la recherche et de l’informatique scientifique au CERN, et nous avons le sentiment d’être à l’aube d’une nouvelle découverte. »

Après deux semaines de préparation du LHC à ce nouveau niveau d'intensité de faisceau, la machine s'apprête à entrer dans une phase d’exploitation continue pour la physique, qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année. L’exploitation sera ensuite stoppée pour un bref arrêt technique, puis reprendra début 2012.

Note(s)

1. Le CERN, Organisation européenne pour la Recherche nucléaire, est le plus éminent laboratoire de recherche du monde en physique des particules. Il a son siège à Genève. Ses États membres actuels sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. Israël est État membre associé en phase préalable à l’adhésion. La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, le Japon, la Turquie et l'UNESCO ont le statut d'observateur.

You are here