Derniers communiqués de presse

Signature d'un accord de coopération entre l'Equateur et le CERN

Un nouvel accord de coopération scientifique et technologique a été signé officiellement le 15 juin 1999 à Genève par S. E. l'ambassadeur Luis Gallegos Chiriboga, de la mission permanente de l'Equateur à Genève, et le professeur Luciano Maiani, Directeur général du CERN*. Le professeur Maiani a déclaré: "Cet accord marque un important pas en avant dans les relations qu'entretient notre Laboratoire avec les physiciens d'Amérique latine. Nous sommes enchantés de donner un caractère formel à nos contacts avec la communauté scientifique de l'Equateur."

La science approche les peuples

Le lundi 3 mai 1999 à 17 heures, l'ambassadeur Vassily Sidorov, représentant permanent de la Fédération de Russie auprès de l'Office des Nations Unies, le Directeur général du Laboratoire européen pour la physique des particules (CERN*), le professeur Luciano Maiani, et le Directeur de l'Institut unifié de recherches nucléaires (JINR**) de Doubna (Russie), le professeur Vladimir Kadyshevsky inaugureront l'exposition "La science rapproche les peuples" dans la Salle des Pas perdus du Palais

Les présidents chinois et suisse visitent le CERN

Le vendredi 26 mars 1999, Jiang Zemin, Président de la République populaire de Chine, et Ruth Dreifuss, Présidente de la Confédération suisse, ont visité le Laboratoire européen pour la physique des particules, le CERN . Ils ont été accueillis par le Directeur général, Luciano Maiani, sur les lieux de l'expérience L3. En 1985, Jiang Zemin, alors maire de Shanghai, avait contribué à organiser la production de cristaux de BGO à l'Institut de céramique de Shanghai, cristaux qui jouent aujourd'hui un rôle essentiel dans l'expérience L3 auprès de l'accélérateur LEP du CERN.

Incendie au CERN

Le 26 janvier à 9h15 un feu s'est déclaré lors du démontage d'une partie d'un détecteur de particules. Cet appareil était composé de 80 plaques d'uranium appauvri utilisé pour son fort pouvoir d'absorption des particules. L'uranium appauvri n'est que très faiblement radioactif. Le travail était effectué par deux personnes d'une entreprise spécialisée à l'intérieur d'une tente étanche avec un sas d'entrée. La tente elle-même était installée dans le grand hall Nord d'expérimentation sur le site de Prévessin.

L'industrie allemande relève le défi du LHC

La septième exposition technologique "L'Allemagne au CERN 1998", qui se tient actuellement du 1er au 3 décembre dans le bâtiment principal de l'Organisation, offre une occasion d'étendre et d'approfondir la collaboration qui existe de longue date entre l'industrie allemande et le CERN* . Cette collaboration permet à la communauté scientifique d'effectuer des expériences d'un niveau technique toujours plus élevé et à l'industrie d'accéder aux savoir-faire les plus récents et à une technologie d'avant-garde.

Bienvenue au CERN !

Le CERN1, le Laboratoire où le World-Wide Web a été inventé, a réinventé son site Web public. Pour découvrir le nouveau visage du CERN, le sésame est http://www.cern.ch/Public . Les nouvelles pages Web du CERN sont conçues pour donner aux visiteurs un aperçu informatif du monde fascinant de la physique des particules. Vous qui ne pouvez interrompre qu'un bref instant votre promenade dans le Web, la page "Le CERN en deux minutes" est faite pour vous.

La flèche du temps : Pas de retour vers le futur pour les particules

Nous avons tous ri en voyant des films projetés en marche arrière: les vases brisés se recollent miraculeusement et les coureurs reculent à pleine vitesse vers leurs blocs de départ. Dans notre monde quotidien de tels phénomènes sont impossibles -- la flèche du temps pointe toujours dans le même sens, vers le futur. Mais jusqu'à présent les lois de la physique fondamentale semblaient réversibles: un film montrant le comportement des particules élémentaires ne peut se distinguer de ce même film projeté en marche arrière. Une particule fonce aussi aisément à reculons qu'en marche avant.

Pages

Subscribe to Derniers communiqués de presse

You are here