Derniers communiqués de presse

Contribution supplémentaire de 5 milliards de yens du Japon au grand collisionneur de hadrons du CERN

Le ministère japonais de l'éducation, de la science, des sports et de la culture (Monbusho) a annoncé, sous réserve d'approbation par la Diète, le versement d'une contribution supplémentaire de 5 milliards de yens (environ 56 millions de francs suisses) à la construction du LHC. Ce geste généreux renforce les excellentes relations qui se sont établies entre le CERN* et le Japon. En mai 1995, le Japon a versé une première contribution de 5 milliards de yens au projet LHC et s'est vu accorder le statut d'observateur au Conseil du CERN en juin 1995.

Le professeur Luciano Maiani sera le prochain Directeur général du CERN

Le Conseil du CERN1 a annoncé, lors de sa session du 19 décembre 1997, l'élection du professeur Luciano Maiani comme prochain Directeur général de l'Organisation. Le professeur Maiani entrera en fonctions le 1er janvier 1999, succédant au professeur Llewellyn Smith qui aura achevé son mandat de cinq ans.

Contribution de 531 MUSD des Etats-Unis d'Amérique au projet de grand collisionneur de hadrons du CERN

Des personnalités américaines et européennes ont signé ce jour un accord concernant la participation des Etats-Unis d'Amérique au grand collisionneur de hadrons (LHC), un accélérateur de particules en construction à proximité de Genève, Suisse. Lorsqu'il sera achevé en 2005, l'accélérateur de 27 km de circonférence sera le plus puissant du monde.

Un Atelier sur les transferts de technologie au CERN

Le World-Wide Web, l'imagerie médicale ou les techniques avancées de conception de puces électroniques ne sont que quelques unes des retombées récentes de la recherche fondamentale qui se poursuit dans le premier laboratoire au monde pour la physique des particules, le CERN* , à Genève. Bien que le Laboratoire ait pour mission la science pure, les instruments qu'il utilise, les accélérateurs de particules et les détecteurs, ont pour effet de pousser à leurs limites, et même au-delà, les technologies. Il en résulte des progrès pratiques qui profitent à tous.

Une nouvelle exposition permanente au CERN

Les activités du CERN1, le Laboratoire européen pour la physique des particules, ont pour but de comprendre le comportement de la matière. Quels sont les constituants ultimes de l'Univers? D'où viennent-ils? Qu'est-ce qui les maintient ensemble? Ces questions passionnantes ont été posées par toutes les civilisations qui se sont déjà succédé sur Terre, et les scientifiques ont la responsabilité de communiquer avec clarté leurs travaux, afin de faire progresser les connaissances humaines.

La France au CERN

Du 3 au 6 juin quarante-neuf firmes françaises participent à une exposition industrielle où elles présentent leurs produits dans des domaines qui intéressent directement les chercheurs, ingénieurs et techniciens du Laboratoire Européen de Physique des Particules, CERN* .

Le CERN trouve un financement extérieur pour un nouveau projet sur l'antimatière

Le CERN1 s'apprête à construire une nouvelle installation d'expérimentation, le Décélérateur d'antiprotons (AD), en transformant l'une de ses machines existantes, le "Collecteur d'antiprotons", qui produit et stocke des antiprotons, en une machine "à tout faire" capable en outre de décélérer, refroidir et éjecter des antiprotons à basse énergie (5,8 MeV).

Pages

Subscribe to Derniers communiqués de presse

You are here